Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec y a quoi dans ma vie

Chère Adèle,

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , y a quoi dans mon ordi

Chère Adèle,

Chère Adèle,

Je suis honorée de ta confiance (on se tutoie, c'est plus convivial?) et particulièrement fière d'avoir reçu ta proposition. Je suis très consciente d'avoir une plume exceptionnelle et des qualités de rédactrice inouïes, mais j'aime qu'on me le dise. Que veux-tu on ne se refait pas et la pommade assortie de la brosse à reluire n'ont jamais fait de mal à personne et surtout pas à moi.

Fière disais-je que tu aies lu mon blog et que, éberluée par tant de talent tu me fasses une proposition aussi alléchante.Tu parles aussi de ma mise en page.... Certes mon blog orange à bulles avec la bonne femme grosse tête est désopilant, non vu ailleurs, original... Mais je m'en lasse, un peu, ne penses tu pas qu'il me faudrait changer tout ça, rafraîchir la chose? Il me vient cette idée parce que grâce à notre future collaboration, mon blog va être propulsé dans la stratosphère médiatique, et je ne voudrais pas que le monde entier ait une mauvaise image de moi.... Donc, comme tu es quelqu'un de bon conseil et qui a, à coeur de faire ton métier le mieux possible et d'aider tes auteurs, je sollicite ton avis.

Tu as vu, j'ai écrit "tes auteurs", je me vois déjà dans ton écurie, star parmi les stars, dédicaçant à tour de bras MON livre tiré de MON blog.

MON livre, mon dieu! Je ne m'en lasse pas! Le rêve devenu réalité! Je vais être connue et reconnue pour mon talent. Enfin!

Ma très chère Adèle, j'ai tout de même une petite question, excuse ma curiosité! Tu te présentes comme lectorat de la maison d'édition BloggingBooks, dans lectorat il y a lecteur? Lecture? Je demande, je n'ai pas fait d'études littéraires, erreur de jeunesse, j'ai un bac scientifique.... Non, parce qu'il me vient un doute... Un gros doute.... Un énorme doute! Si tu es lectrice de mon fantastique et inénarrable blog, comment se fait il que ton mail commence par ces mots:

"Cher Monsieur....."

Alors très chère Adèle Lambert de chez BloggingBooks, laisse moi te dire deux ou trois choses! Faudrait pas me prendre pour une dinde ou, pour continuer les analogies gallinacesques, un perdreau de l'année! En admettant que ton existence soit réelle, tu ferais bien de te mettre à lire, ce serait à mon humble avis profitable si tu veux attraper plus de gogos dans ton filet.

Quant à moi, puisque tu sollicites une réponse de ma part, ce billet fera amplement l'affaire. Une dernière chose, passe ton chemin!

Cordialement

Hara-Kiri (qui est une fille!)

Voir les commentaires

Avoir absolument besoin d'un livre ou excuses fallacieuses pour se cultiver

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , Y a quoi dans ma bibliothèque

Avoir absolument besoin d'un livre ou excuses fallacieuses pour se cultiver

Billet un peu spécial aujourd'hui.

C'est Cherétendre qui ayant à coeur d'avoir la paix que sa moitié s'éclate sur son clavier, m'a suggéré d'écrire ce billet.

Comment avoir absolument besoin d'acheter un livre ou.... Excuses fallacieuses pour se cultiver, s'occuper, glander. ( Rayer les mentions inutiles)

Il te faudra d'abord avoir un souci mécanique sur ta voiture, du genre claquement, renaclement, plainte à l'avant droit quand tu manoeuvres. Pour ce faire, rouler à fond dans des chemins défoncés de campagne ou tout bêtement se faire rentrer dedans (enfin dans la voiture, hein?) il y a plusieurs mois et attendre gentiment que la pièce abîmée rende l'âme. J'ai choisi la seconde option.

Il te faudra aussi avoir une réunion importante et deux rendez-vous absolument inratables à la grande ville le jour où, bien sûr, tu as laissé ta voiture chez ton garagiste préféré.

Le train tu prendras donc, chargée comme une mule, ton sac à mains contenant ta vie, un bloc note pour la dite réunion, des papiers divers et variés pour être top à tes rendez-vous et tout le bazar habituel.

Le sac à mains blindé, tu te rendras compte avec effroi que tu ne peux pas y caser le moindre livre pour te cultiver en attendant ton train de retour. (Tu me vois venir?) Tu sais que vu les horaires de la SNCF, tu vas avoir du temps libre entre ton arrivée à la grande ville et ton premier rendez-vous. Tu vas donc être obligée d'aller dans une librairie....

Là, entourée d'un nombre impressionnant de bouquins, respirant à plein poumons l'odeur de papier et d'encre ô combien enivrante, tu flânes, tu hésites, tu en prends un, le repose, lis un résumé, zieutes les critiques; bref, tu ne sais plus où donner de la tête et quel roman acheter.

Puis tu réfléchis, longuement (oui ça m'arrive) et tu te dis que tu ne vas pas souvent à la grande ville, que tu n'as pas souvent une excuse en or pour acheter de la lecture et qu'on aura qu'à manger des pâtes ou des patates jusqu'à la fin du mois, et tu prends plusieurs bouquins....

Pour en terminer avec ma petite histoire, j'ai, en fait, eu très peu de temps pour lire pendant le retour, mon attention étant requise pour pondre un compte rendu de réunion tenant la route, l'intervenante principale de ladite réunion ne la tenant pas, elle (la route). De retour en arrière, digressions inutiles en interrogations stériles, mon bloc note était rempli de points d'interrogation, de flèches en tous sens et de petites notes "à vérifier ou "à chercher".

A l'occasion je vous ferai un petit billet sur comment rendre une réunion compliquée et embrouiller tous les gens y assistant.

Donc je résume, tu casses ta voiture, as une réunion importante et un sac à mains trop petit, habites dans un bled mal desservi par la SNCF et tu as une excuse en or pour t'acheter un bouquin pour ne pas dépérir d'ennui.

Voilà, tu as maintenant toutes les informations en main pour avoir une excuse fallacieuse pour acheter un livre. Bonne lecture!

Voir les commentaires

En Février, animaux variés

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

Petit bilan de ce mois de Février qui aura été placé sous le signe du règne animal.

Plein de visites dans mon jardin, visites que j'ai pu photographier.

Mon premier visiteur est un visiteur que j'aperçois souvent, lui ou un de ses copains, mais à chaque fois impossible de le prendre en photo, sa timidité le pousse à se cacher très vite! Ce coup-ci, j'y suis arrivée! La photo n'est pas terrible, mais dis toi que c'est la seule où on identifie mon visiteur. Il était au fond du jardin et moi dans la cuisine.

En Février, animaux variés

Puis j'ai poursuivi le mois en me shootant au pisse-mèmère gingembre-miel en alternance avec thym-miel pour cause de mal à la gorge récalcitrant et de fatigue extrême.

Des visiteuses se sont alors promenées dans le jardin, et ce coup ci, j'avais l'appareil photo sous la main. Elles étaient trois, un peu timides mais je ne désespère pas de les faire revenir et de les approcher de plus près

3 poules faisanes

3 poules faisanes

Et on a déménagé Lacadette (encore!), elle quitte la coloc pour s'installer seule dans une maison. Désolée, j'avais l'appareil photo mais entre le chargement-déchargement du camion et le montage d'un nombre incalculable de meubles en kit avec modes d'emploi pas toujours très clairs, je n'ai pas eu une minute pour penser à prendre des photos.

Mais ça aurait pu donner ça:

En Février, animaux variés

Le lendemain fut douloureux.

En Février, animaux variés

Cependant, j'ai eu un invité que j'ai pensé à photographier, lui. Il y a quelques jours, assise devant mon ordinateur j'entends un bruit. Je regarde autour de moi, et pas de chat qui déboule dans le salon en courant.... ça recommence. Quelqu'un frappait à la porte de la cuisine!

Après les dames faisanes, j'ai eu monsieur qui est venu faire un tour, magnifique et très zen, il a passé une partie de l'après midi dans le jardin et surtout sur la terrasse.

En Février, animaux variés

Renseignements pris, il s'avère que ce monsieur est le mari (protecteur? maquereau?) des 3 faisanes aperçues plus tôt. Il vient quasi tous les jours à la maison, regarde par la porte et s'en va avec un air limite hautain!

Je lui donnerais bien le conseil de quitter son air prétentieux et d'apprendre à se méfier sous peine de finir dans une casserole à l'ouverture de la chasse....

Voilà, un mois qui fut tout de même assez calme. J'attends avec impatience le printemps pour pouvoir, enfin, mettre le nez dehors.

Et toi, ton mois de Février? Animalier?

Voir les commentaires

12 years a slave, Brad je te kiffe!

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

12 years a slave, Brad je te kiffe!

J'ai été au cinéma! Youhou!!!!!

Si tu me suis un peu, tu sais que le cinéma c'est pas fait pour les sourds. parce qu'au cinéma, à moins d'aller voir un bon vieux Charlot, il y a des dialogues, et que les dialogues quand on est sourd on ne les entend ou ne les comprend pas.

L'accessibilité en matière de cinéma a beaucoup progressée ces dernières années. Beaucoup de films français sont sous-titrés et dans nombre de villes françaises, nous, les sourds, pouvons donc nous initier au 7ème art.

Pour lire la suite cliquez !

12 years a slave, Brad je te kiffe!

Voir les commentaires

ça va de soi!

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

ça va de soi!

Encore un!

Et oui, encore un homme surpris, ébahi, désespéré!

Je vais finir par croire que je les attire.....

Tout ça commence par une belle histoire, un coup de foudre, deux êtres qui s'aiment, regards de merlans frits, corps aimanté à l'autre, points d’intérêt en adéquation ça va de soi, il est parfait, elle est parfaite.

L'histoire suit son cours, d'êtres parfaits, on passe à couple parfait que, c'est sûr, tous les autres envient. On se manque, on s'installe ensemble, on partage son foot et ses films de filles, ses copains lourdingues et ses copines légères, des soirées avec d'autres couples tout aussi parfaits. Puis l'envie très légitime de multiplier cette perfection arrive, de couple parfait, on devient famille parfaite, avec lardons bien élevés, ça va de soi. On éjecte les copains lourdingues et célibataires, les copines vraiment pas sérieuses et on continue ainsi. On achète une maison grande et lumineuse avec une cheminée, ça va de soi, pour pouvoir poser devant le chien gentil et parfait lui aussi. Le modèle établi est respecté, la perfection est au rendez vous.

Les copains suivent de loin l'histoire parfaite de nos tourtereaux qui n'en sont plus tout à fait là, puisque la nouvelle tombe, le drame arrive, elle demande le divorce! Patatra, les êtres parfaits dégringolent de leurs piedestaux (si si j'ai vérifié le pluriel), qu'est ce qui s'est passé?

C'est là qu'intervient l'homme parfait qui vient de se prendre une claque tout aussi parfaite.

Il ne comprend pas, il ne savait pas, pourquoi?????? Larmes et apitoiement précèdent plan de bataille et efforts démesurés pour satisfaire madame et la faire changer d'avis. C'est sûr, elle ne le fera pas, ça n'est juste pas possible! Elle ne va pas le quitter, lui, l'homme parfait, ça n'est qu'un appel au secours, elle ne peut tout simplement pas!

Hélas, trois fois hélas, madame persiste, déménage, emmenant les rejetons parfaits et laissant le chien, la cheminée et les baies vitrées.

En général, c'est à ce moment là que l'homme parfait se rappelle qu'il a une copine bien imparfaite mais de sexe féminin qui pourrait l'aider à récupérer son amour et réparer son coeur en miettes. Il fanfaronne, explique puis finit invariablement par pleurer que ça n'est pas possible, qu'il ne comprend pas, qu'il ne sait pas ce qu'elle veut....

Alors...

Elle veut qu'on la regarde comme une personne et non comme un meuble.

Elle veut un homme à la maison de temps en temps et pas tout le temps au boulot, au sport ou avec ses potes.

Elle veut des moments rien que pour vous deux.

Elle donnerait gros pour retrouver les yeux de merlans frits.

Elle veut qu'on lui dise qu'on l'aime, qu'elle compte plus que tout ou au moins un peu.

Elle veut qu'on la trouve jolie, même un peu.

Elle en a ras le cul de la famille parfaite et échangerait bien le mari parfait contre un amant imparfait, certes, mais attentif.

En général, à ce moment là, l'homme parfaitement brisé, me répond que non, ça n'est pas possible, elle n'a personne d'autre!

Elle veut aussi avoir l'exclusivité du coeur et du corps de l'homme qu'elle aime. Y en a quand même un, qui à ce moment là, a soutenu avec brio (oeil bleu sincère et offusqué) qu'il était d'une fidélité irréprochable! Pas de bol pour lui, il avait la vantardise exacerbée en matière de conquêtes et la mémoire courte!

Elle veut juste qu'on la respecte, qu'on fasse attention à elle et qu'on l'aime. C'est pas si compliqué une femme. ça va de soi tout ça!

Enfin quand je dis "elle veut", c'est plutôt elle aurait voulu, parce qu'arrivé à ce moment de l'histoire, elle veut juste oublier, tourner la page et passer à autre chose.

Vient alors le moment du "pourquoi elle l'a pas dit?!" asséné sur un ton d'incompréhension, l'oeil bleu égaré, interrogateur et sûr que l'épaule féminine a la réponse.

Elle l'a dit, souvent, a du lancer beaucoup d'appels au secours avant de décider que c'était fini.... Mais il n'a pas vu ou pas voulu voir, certain que la perfection n'allait pas fuir.

Tout ça pour te dire qu'un de mes copains vient de se faire plaquer, mais que c'est sûr celui là, je ne vais pas accueillir ses larmes et sa perfection! Pas de petite cuillère pour ramasser son coeur en miettes, je l'ai perdue (la petite cuillère)! Pas d'épaules pour l'aider à supporter le coup de tonnerre après le coup de foudre!

Parce que, l'expérience aidant, je peux te dire qu'ils s'en sont tous remis, et je n'aurais pas la prétention de penser que je les ai aidés. Et que, quand l'homme parfait a de nouveau un parfait sentiment d'invulnérabilité sentimentale, la copine très imparfaite mais dotée d'une épaule moëlleuse est oubliée....Jusqu'à la prochaine fois......

Voir les commentaires

Une journée mystère #3, Quai Branly

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

Le Musée Quai Branly donc....

Ambiance intimiste, éclairages feutrés

Ce musée présente des collections d'art premier par continent, Afrique, Asie, Amérique et Océanie. C'est l'Océanie qui me fait vibrer le plus, peut-être parce que l'art africain, on connait plus et que les continents américains et asiatiques sont moins bien représentés.

Peut-être aussi parce que j'ai toujours rêvé d'aller en Australie et d'y visiter le plus de sites anciens aborigènes possibles.

J'ai toujours aimé ce qu'on appelle l'art primitif qui pour moi n'a rien d'un art mineur. C'est une sensibilité, un talent des artistes peintres, sculpteurs qui me fascinent.

Allez! Visite!

Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly

Et la cerise sur la gâteau d'anniversaire déjà fort décoré, l'exposition temporaire Kanak.

Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly

Vous pouvez retrouver l'expo temporaire Kanak , la dernière photo vient de leur site, les miennes étant vraiment trop moches!

Pour finir la journée, nous avons repris la route vers le Désert, sommes rentrés à 22h00 fourbus, claqués mais heureux.

Lui de la réussite de cette journée qu'il avait longuement préparée, elle parce qu'elle s'est sentie aimée....

Voir les commentaires

Une journée mystère #2

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

Rappelle toi, elle est assise dans une voiture à Paris et ne sait pas du tout où elle va... C'est une journée mystère.

Les parisiens ont ils conscience de la beauté de leurs ponts ? Enfin détendue, elle se dit qu'un jour elle reviendra et photographiera les ponts de Paris. Un pont, une histoire. 6 ans qu'elle n'est pas venue à la capitale, et en général son moyen de transport étant le métro, elle va d'un point A à un point B, sans vraiment profiter de la vue, des bâtiments qui bordent les quais, des péniches. Cette péniche joliment décorée, un jeune couple? Des amoureux? Un vieil artiste?

Un tas de souvenirs d'enfance remontent à la surface, les bouquinistes où enfant, elle a acheté une gravure représentant un cheval, gravure qui l'a, depuis, accompagnée dans chacun de ses logements. La montée de la fameuse tour en comptant chaque marche à voix haute au grand amusement des adultes, le marché aux fleurs et aux oiseaux, les explications de sa mère, fière de lui faire découvrir son Paris.

La Tour Eiffel se dresse fièrement et ils s'en rapprochent sans qu'elle sache la destination finale.

Elle comprend au dernier moment, quand elle voit le musée devant elle. Le musée du Quai Branly, arts primitifs, tout ce qu'elle adore!

Sourire de contentement de son Cherétendre devant sa joie de revoir ce musée qu'elle avait visité rapidement (trop rapidement avec sa soeur et son mouflet en poussette, mouflet assez imperméable à la beauté des arts primitifs)) 6 ans auparavant. Fier de sa surprise, fier qu'elle n'ait pas deviné et heureux tout court!

Il est midi et il lui signifie qu'avant toutes choses, il faut manger. Il est vrai que le deuxième petit déjeuner pris sur l'autoroute est loin et que les estomacs protestent. Elle se dirige donc vers le café quand il accroche son bras et lui dit que non, on va au restaurant. Ses chaussettes dépareillées se marrent en arrivant aux Ombres, ambiance feutrée, serveurs très pro, vue à couper le souffle sur la fameuse vieille dame qui dresse fièrement ses 125 printemps et sur les toits de Paris.

Repas.... Mmmmm..... Excellent! Saumon cru façon Ceviche, espadon snacké et pommes et poires cuites au four accompagnées d'un sorbet fromage blanc. Que du bonheur!

Une journée mystère #2

Tout y était, la vue magnifique, l'assiette excellente, le petit vin qui va bien avec et un convive aux petits soins!

J'avoue qu'en général, j'adore faire des surprises aux gens que j'aime, et c'est, je crois la première fois qu'on m'en fait une de cette taille! Alors.... C'est inhumain! L'angoisse, les questions qui tournent en boucle dans la tête! Mais c'est tellement bon de se rendre compte que quelqu'un peut se donner du mal, vraiment, pour vous surprendre et vous faire plaisir.

Demain visite du musée!

Voir les commentaires

Une journée mystère #1

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

Une journée mystère #1

Toute cette histoire commence par un quiproquo.

Le dimanche précédent son Cherétendre lui demande de se libérer le vendredi. Elle sourit, vendredi c'est son anniversaire et il va l'emmener au restaurant le midi. Pas de soucis!

Le mercredi soir, il lui demande si par hasard, elle ferait les course le lendemain. Elle proteste que non, ça n'est pas possible, réunion fatigante tout l'après midi, qu'elle aura, en plus de la route à faire, alors les courses on verra vendredi!

Il rétorque, que non, ça n'est pas possible, vendredi c'est la journée qu'il a réservée!

Doute.... Pas le repas de midi?

Non lui répond-il, toute la journée!

Pour quoi faire?

Tu verras bien!

Et la journée, elle commence à quelle heure?

7h00 du matin, c'est le minimum!

Là je t'avoue que la fille s'est mise à douter de la santé mentale de son Cherétendre. La faire lever à l'aube le jour de son anniversaire? C'est quoi ce délire? Une plaisanterie?

Hélas, il avait l'air fort sérieux, bien qu'amusé par l'air un peu égaré de sa moitié.

Le vendredi arrive, il la réveille doucement à...7h00, et lui donne royalement une heure pour se préparer. Petit déjeuner avalé, douche prise et doute (encore!), quels vêtements mettre pour une journée mystère? Le plus simple étant d'interroger le coupable, qui lui répond souriant d'un "comme tu veux". Voilà qui n'aidait pas du tout notre dame qui venait de se prendre une année de plus dans la tronche et qui, dubitative se demandait si le style était plutôt sportif, habillé ou cool.... Elle se décida pour un jean, un chemisier, un pull et des chaussures plates. Passe partout. Pour la petite histoire, elle se rendit compte dans la voiture qu'elle avait, dans sa hâte, enfilé deux chaussettes différentes, et du coup croisait les doigts de pieds pour que la surprise ne soit pas un resto classe, où ses chaussettes rayées et fort jolies, mais dépareillées n'auraient pas été à leur aise.

8h00, départ, direction plein Nord, le GPS qu'il a pris soin de programmer sans qu'elle le voit indique 3H30 de route... 3h30 de prise de tête, de migraine, de réflexions intenses et d'angoisses. Quelle est donc cette surprise, sera-t-elle à son goût ou devra-t-elle feindre l'émerveillement afin de ne pas vexer son époux? Un resto parisien et so romantique? Une balade en bord de mer? Un spectacle? Et là, l'illumination! Elle sait! Elle a trouvé! Ils se sont tous ligués contre elle, le secret était familial, ils vont à Orly! Non, pas pour prendre un avion, faut pas pousser non plus... Mais pour y chercher Lainée, qui aimant fort sa maman, a décidé de quitter le soleil et la chaleur de son île pour venir se cailler les fesses en France pile poil le jour de son anniversaire! C'est ça! Bien sur!

Prudente et pour confirmer son intuition, elle demande innocemment à quelle heure ils seront de retour dans le foyer familial.

Oh! Pas avant 20h00 lui répond-il.

20h00? Même en trainant en route, ça fait tout de même beaucoup... Que vont ils faire à l'aéroport pendant tout ce temps? Ce ne serait donc pas l'aéroport? Ce serait pourtant une chouette surprise d'avoir ses deux filles le lendemain soir à table avec ses amis!

Elle est si sure d'elle qu'elle commence à réfléchir à toutes les choses qu'elle va faire avec Lainée pendant ses vacances, lève le nez et avec angoisse et espoir, voit une pancarte sur laquelle est annoncé l'aéroport à la prochaine sortie. Croise les doigts, les doigts de pieds, angoisse et.... La voiture ne bifurque pas, elle a perdu, retour à la case départ sans toucher 20 000!

Agacée de ne pouvoir lire en son homme comme dans un livre ouvert, énervée de ne pas savoir, elle gigote sur son siège en soupirant à fendre l'âme. L'homme se contente de sourire, très heureux de la réussite de sa surprise.

La voiture continue sa route et entre dans Paris.

Paris!

Oui, mais Paris c'est grand! L'embarras du choix la décourage, elle se cale dans son siège et profite du paysage..........

Voir les commentaires

T'es une femme? Ben tu te cailles!

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

T'es une femme? Ben tu te cailles!

Nous, de genre féminin, serions plus frileuses que ces messieurs!

Les raisons invoquées sont multiples, certaines scientifiques, d'autres carrément loufoques.

Nos vaisseaux sanguins seraient de taille inférieure à ceux des hommes, notre couche de graisse elle aussi serait moindre et ça c'est une bonne nouvelle, moins musclées aussi nous serions aux dires de certains. J'ai même lu que si les femmes se mettaient à l'haltérophilie elles se gèlerait moins les fesses!

Que nenni! Billevesées que tout ceci!

J'ai, moi, Hara-Kiri, enfin une explication crédible!

As-tu fait les magasins de fringues dernièrement?

J'ai fait les soldes ce matin, je ne suis pas une dingue des boutiques, mais comme tout le monde je m'habille... Et comme je ne suis pas une crétine finie, j'essaye de le faire au moment où cet achat de raison sera le moins onéreux possible. Ce matin, donc, il faisait froid, et je recherchais des pulls. Demande raisonnable en ce mois de Janvier, rien de plus facile me disais-je. Un ou deux bons gros pulls pour affronter les frimas et accessoirement balancer définitivement mes vieilles pelures, certes encore chaudes mais franchement avachies!

Et c'est comme ça, d'un magasin à l'autre, que moi, Hara-Kiri, pas scientifique mais un peu loufoque tout de même, j'ai résolu l'énigme des femmes plus frileuses que les hommes!

Mais avant de vous donner l'exclusivité de cette découverte, laissez moi vous asséner ma définition du pull-over ou chandail en bon français. C'est un vêtement couvrant, avec des manches et chaud qu'on met plutôt l'hiver. (donc quand il fait froid, on est d'accord!)

Me voilà donc, d'un pas alerte et l'espoir au coeur, partie à la recherche du ou des tricots parfaits!

Hallucination, perplexation et désillusion!

Un truc qui commence aux épaules et qui s'arrête sous les seins, pour moi c'est un maillot de bain pas un pull!

Un truc fin que même on voit au travers c'est pas un pull non plus!

Que dire du truc fin et sans manches????

Ou du truc pailleté, strassé et à trous! Plus de trous que d'existence! Éventuellement tu le mets l'été pour aller boire un coup avec un beau mec, nuitamment à une terrasse de café, mais pas l'hiver dans le Désert!

De déceptions en déceptions, et parce que je suis curieuse, j'ai été faire un tour dans le rayon chandail mâle... Des pulls, des vrais, des chauds, avec des cols, des manches, pas de trous.....

Alors.... Je me dis que finalement les femmes ne sont pas plus frileuses que les hommes, elles subissent juste les idées pas toujours lumineuses (sauf pour les paillettes) des gens qui inventent la mode.

Ou alors...Elles vivent toutes sous des latitudes ensoleillées et tempérées même en plein hiver!

Ou alors, elles ont toutes un thermolactyl pas très sexy sous le pull de fille à trous et à paillettes!

Voilà... J'ai tordu le cou au mythe des femmes plus frileuses que les hommes! Non, ne me remerciez pas, j'aime partager mon génie!

En attendant, je n'ai toujours pas de pulls chauds, entiers et neufs!

Voir les commentaires

Champagne! Une recette en bonus

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , y a quoi dans le frigo

Champagne! Une recette en bonus

Ces fêtes de fin d'année auront été placées sous le signe du champagne... Je sais, ça n'a rien d'original.... Mais je crois que c'est quand même la première année qu'on en consomme autant!

Surement une façon de tirer la langue à la morosité ambiante, et de se dire que ce qui est pris sur la vie est une bonne chose!

Champagne donc... le nôtre, le sien, le leur et tous les autres possessifs que tu désires.

La première bouteille partagée le soir de notre arrivée en Bretagne pour fêter les vacances l'a été avec deux copines, nous l'avons accompagnée d'un petit carpaccio de coquilles Saint Jacques, et là je t'avoue qu'on se dit que la vie n'est pas si mal et que de petits plaisirs en petits plaisirs, on devrait, sans trop de peine, finir 2013 et commencer 2014 avec honneur!

Le lendemain, jour de réveillon, forcément aucune excuse n'était requise pour continuer sur notre lancée.

Idem pour le premier jour de cette nouvelle année, qui placée sous le signe d'une tempête, nous a vus jouer au scrabble en sirotant des bulles amenées par toutes les copines qui avaient affronté les éléments naturels et déchainés pour nous souhaiter plein de bonnes choses ou tout simplement pour voir les habitants du Désert en déplacement en Bretagne. Petite précision: il n'y a pas que les vieilles dames qui jouent au scrabble avec une tasse de thé, le champagne a aussi une très bonne influence sur nos neurones en perdition!

Le jour suivant, tu te dis, que ça suffit, qu'on s'est enfin arrêté dans notre course au champagne, et bien non! Invités chez des amis, nous sommes arrivés avec une bouteille sous le bras, mais eux en ayant mis une au frais, il a bien fallu faire un sort aux deux!

Nous sommes donc le 3 Janvier, après un aller retour en Côtes d'Armor, chez moi, pour serrer dans nos bras les membres de ma famille que j'aime énormément, la soupe était le seul met envisageable pour le diner.... Oui mais... Il nous restait une bouteille de champagne, triste et esseulée dans le frigo.... L'appel de la bouteille déprimée est terrible! Il a bien fallu lui faire un sort, pour (il faut bien, quand même trouver une excuse) noyer notre chagrin de partir le lendemain!

Nous sommes donc de retour dans le Désert, et plein de bonnes résolutions quant à nos kilos superflus, nous avons vaillamment résisté à l'appel des bulles. Oui mais.... Ayant ramené plein de victuailles directement sorties de la mer, nous n'allions pas les accompagner d'une vulgaire eau minérale... Sancerre!

C'est promis, nous allons nous calmer et je vais me remettre à consommer des tisanes pisse-mèmère tous les jours.

Chose promise, chose due, la recette du carpaccio de coquilles.

Découper les coquilles en tranches très fines avec un couteau céramique par exemple (on peut aussi congeler légèrement les coquilles, c'est plus facile), les étaler sur un joli plat, arroser de jus de citron vert, d'un peu d'huile d'olives, saler et poivrer, et réserver au frais. Ce sera bon à déguster une heure après.... Avec du champagne, bien sûr!

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton