Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec y a quoi dans ma vie

Petits conseils aux célibataires désespérées: ce qu'un homme recherche

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , y a quoi ailleurs

Non, je ne me suis pas reconvertie dans le matrimonial! Je suis juste tombée sur une enquête où il était demandé aux hommes et aux femmes ce qu'ils recherchaient chez le sexe opposé.

Je vais donc commencer par décortiquer ces messieurs ou tout au moins leurs réponses.

La première qualité demandée par 30% des mâles est l'honnêteté, madame se doit d'être honnête. Tu ne mentiras point!

La qualité qui arrive juste derrière dans top le 10 de ces messieurs est... L'intelligence! Une conversation intelligente tu auras, ou tout au moins trouveras ses réparties pleines de bon sens.

La troisième est l'écoute, important l'écoute.... Quand il se plaint qu'il a le nez qui coule, qu'il mérite le boulot de son boss ou que son ex le harcèle, tu dois l'écouter! Le regarder avec un air affligé et compatissant serait un plus. Et tu remballes ta conversation intelligente du 2ème point. Tu écoutes!

En quatrième position, nous avons le sens de l'humour..... Forcément pour l'écouter geindre, un peu d'humour ne nuit pas. Toutefois, je te mets en garde! Ne pas se moquer ouvertement sous peine de vexer Monsieur qui se sentira incompris.... Et là, pour l'honnêteté tu repasseras!

Au cinquième rang, je sais que vous l'attendez toutes! Vous vous devez d'être belles! La beauté est plebiscitée par 16% de la gente masculine.... Est ce à dire qu'il y a 84% de menteurs? Je ne connais aucun homme qui m'ait déclaré vouloir une moche!

Je commence à trouver tout ça un peu trop. Surtout que les qualités demandées suivantes sont la sympathie et la joie de vivre. Alors là! L'écouter geindre, en étant honnête, et en ayant l'intelligence de se taire, c'est déjà beaucoup! Mais devoir en plus être joyeuse et sympathique! Sois belle et tais toi! Mais ricane de temps en temps à ses plaisanteries même vaseuses! L'honnêteté, encore une fois on s'assoit dessus!

Puis il vous faudra être tendre et respectueuse.... Toi qui rêvais de claquer le beignet du bellâtre, c'est raté!

A noter que tu as tout de même une consolation, ils ne sont que 4,6% a demandé que tu sois fidèle....

Donc je résume.....
A moins d'oublier l'honnêteté, je ne vois absolument pas comment être la femme parfaite...

Tu dois l'écouter intelligemment, trouver qu'il a l'humour ravageur, être belle et sympathique, lui prodiguer de la tendresse et du respect, mais tu n'es pas obligée d'être fidèle.

J'espère avoir aidé ces messieurs a trouver l'âme soeur en conseillant ces dames pour qu'elles soient irrésistibles à leurs yeux....

Les filles, bon courage! C'est pas gagné!

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton

Voir les commentaires

Défi d'Octobre N°21: avez-vous des regrets?

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , Défi d'Octobre

Nous sommes le 21 Octobre, je suis devant mon bol de café, et je sèche! La panne! L'angoisse de la page blanche!

Des regrets? En ai-je?

Je pourrais te parler de mes regrets concernant mon choix de ne pas bosser pour élever mes chieuses, ou de mes regrets d'avoir fait mal aux gens que j'aime, ou de mes regrets d'avoir pris telle décision plutôt qu'une autre. Mais je dis souvent que rien ne sert d'avoir des regrets, ça ne fait pas avancer dans la vie pour autant et de toute façon on ne peut défaire ce qui a été fait.

Alors.... Place à la musique!

Et pour les sourds qui passeraient par là, les paroles de cette magnifique chanson de Piaf:

Non! Rien de rien
Non! Je ne regrette rien
Ni le bien qu´on m´a fait
Ni le mal tout ça m´est bien égal!

Non! Rien de rien
Non! Je ne regrette rien
C´est payé, balayé, oublié
Je me fous du passé!

Avec mes souvenirs
J´ai allumé le feu
Mes chagrins, mes plaisirs
Je n´ai plus besoin d´eux!

Balayées les amours
Et tous leurs trémolos
Balayés pour toujours
Je repars à zéro

Non! Rien de rien
Non! Je ne regrette rien
Ni le bien, qu´on m´a fait
Ni le mal, tout ça m´est bien égal!

Non! Rien de rien
Non! Je ne regrette rien
Car ma vie, car mes joies
Aujourd´hui, ça commence avec toi!

Un dernier petit mot, aujourd'hui est une date importante, ça fait 29 ans que Cherétendre et moi sommes ensemble, et je n'ai aucun regret!

Voir les commentaires

Défi d'Octobre N°20: qui sont les personnes que vous voudriez rencontrer?

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , Défi d'Octobre , y a quoi dans mon arbre

Défi d'Octobre N°20: qui sont les personnes que vous voudriez rencontrer?

Aujourd'hui nous allons causer ésotérisme et rêve éveillé....

Qui sont les personnes que j'aimerais rencontrer? me demande Stéphanie toujours à fond dans son défi. Y a du monde!

Alors.... En généalogiste passionnée que je suis, j'aimerais déjà rencontrer quelques uns de mes ancêtres et leur demander quelques explications!

Par exemple Jacques Thomas, journalier auvergnat condamné au bagne pour faux saunage à cheval et en récidive en 1771. Il décède au bagne de Brest la même année. Je lui dirais:

Qu'est ce qui t'as pris mon Jacques? Tu as 4 enfants dont le dernier a un peu plus d'un an! Te voilà bien avancé! Et ta femme, tu y as pensé? Pourquoi risquer ta vie comme ça? Pour accéder à une meilleure situation? Parce que la vie d'un journalier est terriblement dure, et que tu en avais assez de voir tes enfants crever de faim?

Celui là, j'aimerais bien le rencontrer pour toucher du doigt cette vie qu'il a sacrifiée pour avoir un peu plus d'argent. Tant que je serai là-bas, j'aimerais savoir comment sa femme s'est débrouillée pour nourrir ses petits et les amener à l'âge adulte sans se remarier.

Un autre loustic avec qui j'aimerais vraiment discuter est Jean Barrat, lui aussi auvergnat. En 1835, ce monsieur est marié à une dame de 20 ans son ainée, ne vit pas avec son épouse mais avec une autre dame (plus jeune bien sur) à qui il fait 3 enfants avant de l'épouser peu de temps après le décès de sa femme officielle.... Lui je voudrais le connaître parce que ça devait être un sacré bonhomme pour se foutre royalement des qu'en dira-t-on à cette époque. Si, en plus, il pouvait me dire où a eu lieu son premier mariage, ça m'enlèverait une épine du pied!

Je voudrais aussi rencontrer des artistes, écrivains, peintres, sculpteurs, chanteurs et autres poètes, mais aussi des gens qui se battent pour la liberté, pour le droit à l'égalité, pour des idées nobles et égalitaires.

Tu l'auras compris, je voudrais rencontrer bien des gens

Si tu veux me rencontrer, virtuellement, je suis aussi sur facebook, et sur hellocoton!

Voir les commentaires

Défi d'Octobre N°19: ma trousse à maquillage

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , Défi d'Octobre

Le défi du jour concerne ma trousse à maquillage...

Alors, autant te prévenir que faire un article entier sur le contenu de ma trousse à maquillage relève de l'exploit! Il va falloir que je fasse preuve d'imagination, que je noie mon article dans un flot d'adverbes et d'adjectifs totalement inutiles. Que je jacasse, que je donne dans l'excès, que je sois volubile, que je te saoule!

Tu l'auras compris, l'image qui illustre cet article est un affreux mensonge, une tromperie! J'ai honte! Moi qui dis ne jamais mentir, j'y suis obligée.....

Ma trousse à maquillage n'en est pas une, déjà ça fait mal! J'ai une trousse de toilette, même pas un baise en ville, et dedans j'ai quelques trucs de filles.....

J'ai donc quand même une crème de jour anti rides, pour réparer les dégâts, retendre les plis, lisser les rides, gommer les signes de vieillissement, combler les sillons, bref combattre les pattes d'oie et leurs copines pernicieuses!

Après nous trouvons un anti cernes ( je suis très anti!), non pas pour cacher des cernes que je n'ai pas mais pour planquer des petits boutons disgracieux. Le mythe qui dit que quand on vieillit, on a des rides mais plus d'acné juvénile est une connerie, sache le bien! A moins que ce soit de l'acné sénile? A vérifier.....

Puis nous avons un blush, tu vois c'est pas si catastrophique que ça! J'ai un blush!!! Comme j'aime avoir bonne mine, j'illumine mes pommettes, je blushise chaque jour. Ce fard à joues comme on disait au temps de ma grand-mère me sert aussi à illuminer mes paupières. Avec tout ça je suis parfaitement illuminée je brille de mille feux! J'ai bien quelques fards à paupières, mais autant être honnête, ils ne sont pas dans ma trousse de toilette de maquillage mais plutôt au fond d'un tiroir. Ils me servent les jours où il faut être sur son 31, jamais pas souvent dans le Désert!

Après? Un crayon, un khôl. Le préféré du moment est gris foncé. Je m'en sers aussi chaque jour (ou presque). Il m'aide à avoir un regard envoûtant auquel aucun homme sensé ne résiste!

Puis vient l'apothéose, le dernier artifice destiné à me rendre éblouissante, le mascara. Savamment posé sur mes cils fort courts et non recourbés, il contribue à faire de moi une femme fatale, une séductrice hors pair, en résumé une bombe!

J'allais oublie un accessoire moins glamour, moins étincelant mais pourtant très utile, la pince à épiler.... Accessoire redouté par certaines qui dès qu'elles l'aperçoivent se mettent à larmoyer (Lacadette si tu me lis, c'est pour toi!), mais indispensable si tu ne veux pas ressembler à un yéti qui aurait perdu l'adresse de son esthéticienne.

Je dois bien admettre que je suis assez fière de moi, pour une fille qui n'a pas de trousse à maquillage, j'ai pondu un article relativement long sur le vide intersidéral qui peuple mon univers féminin.

Tu peux retrouver l'illuminée que je suis ici.

 

Voir les commentaires

Défi d'Octobre N° 15: pourquoi je blogue?

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , y a quoi dans mon ordi , Défi d'Octobre

Défi d'Octobre N° 15: pourquoi je blogue?

Vaste question du jour posée par Stéphanie aujourd'hui dans le cadre du défi d'Octobre.

Pourquoi suis je là, à raconter ma vie, celle des autres et tout un tas de choses pas forcément intéressantes?

Comme je ne dois pas être la seule à bosser ici, je te propose deux choix, à toi de valider celui qui te semble le plus proche de la réalité.

1° choix

La réponse est simple.... Pour épargner mes proches! Cela va de soi!

J'ai toujours aimé écrire, mais avant mes proches subissaient les délires de ma plume folle et romanesque sous forme de mails longs comme un jour sans pain. Je les aime mes proches, j'ai donc décidé de lancer mes écrits sur la toile pour qu'ils fassent leur chemin et que mes mails ressemblent plus à.... des mails!

Ainsi, j'ai plus de lecteurs-lectrices pour mes divagations; et ma famille, mes amis ont des nouvelles précises, concises et non noyées dans un délire littéraire.

2° choix

Tout d'abord j'avais besoin d'écrire sur la surdité, d'exorciser ce qui restait en suspens et prétentieusement, peut-être aider des personnes qui sont embarquées dans la galère qui a été la mienne il y a quelques années.

J'avais aussi envie de partager mes passions comme la généalogie, la cuisine, la littérature et les voyages. Je voulais aussi exprimer mes coups de gueule et mes coups de coeur. ça donne un blog pas vraiment spécialisé, un peu fourre-tout, voire bordélique mais qui me ressemble.

Voilà, si tu penches plus pour le 1° choix, ou pour le 2° ou même pour les deux, viens donner ton avis ici!

Voir les commentaires

Je suis sourde mais j'entends...

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon silence , y a quoi dans ma vie

Je suis sourde mais j'entends...

J'ai de temps en temps des questions ou des incompréhensions sur mes écrits. Je suis sourde, tout le monde l'aura compris mais malgré tout j'entends....

Alors je vais tenter d'expliquer.

Je suis sourde totale, c'est rare mais pas impossible! La preuve j'y suis arrivée! Mon monde est silencieux (si j'oublie les acouphènes mais ce sera le sujet d'un autre billet), je n'entends rien mais compense avec mes autres sens.

Malgré tout, quand on n'entend rien la communication est impossible avec les entendants donc, c'est bien dommage, avec la majorité des gens. La médecine dans sa grande intelligence a trouvé comment faire entendre les sourds! Si, c'est possible et ça n'a rien de mystique, même si les toubibs se prennent parfois pour Dieu le père.

Il existe donc un système qui s'appelle implant cochléaire et qu'on m'a proposé dès que l'ORL a constaté dépité que décidément je n'entendais plus rien.

C'est une espèce d'oreille électronique qu'on implante chirurgicalement sous la peau du crâne (je te passe les trucs gores) et qui est branché sur le nerf auditif. A ça est ajouté un appareil perché sur mon oreille, en contact avec l'implant. Le son passe par celui qui est sur l'oreille et est transformé en impulsions électriques qui chatouillent le nerf auditif.

Là normalement le cerveau dit: Hourra j'entends! Le mien a dit ça, puis a rajouté: bon sang mais c'est quoi ce boucan! Car entendre n'est pas comprendre! Et c'est là que je perds la plupart de mes lecteurs.... On peut entendre et ne rien comprendre, le discours n'est pas clair. J'entends comme une radio mal réglée... Impossible pour moi de reconnaître les sons ou les bruits de mon environnement. Donc impossible de comprendre ce qu'on me raconte! Appelez moi pasd'bol! Pour des raisons médicales et compliquées, mes électrodes ne fonctionnent pas comme elles devraient. Et non! Y a rien à faire!

Mais! Mon cerveau est intelligent! Il mélange donc allègrement (enfin pas tant que ça) ce que je lis sur vos lèvres et les sons perçus. ça me donne un discours presque clair. Presque, je vous passe les quiproquos qui en déoulent parce que je n'ai pas vu-lu une négation, ou le fait que je n'arrive pas à comprendre les noms propres. Le moustachu, l'étranger avec accent prononcé ou juste la personne introvertie qui n'articule pas ne sont pas mes amis. Et bien entendu je n'arrive à rien dans un environnement bruyant. Donc l'étranger introverti et moustachu, croisé dans un bar.... Même très très beau, je ne l'interpelle pas!

Donc j'entends plein de trucs utiles ou pas, le cri des hirondelles (inutile et douloureux, flinguez les toutes!), le tonnerre (merci au voisin qui m'a vu arriver affolée la première fois parce que j'avais un gros bruit à la maison), Le bruit de la circulation en ville (mais je ne sais pas si les voitures sont loin ou pas, c'est dangereux), le chat qui couine, la musique qui est toujours fausse et douloureuse, les cris des enfants (non je ne dirai rien).

Ceci explique que dans mes billets, je dis entendre des choses, par exemple des rires même si je ne comprends absolument pas ce qui est drôle, un moteur mais je ne sais pas si c'est une grosse moto ou un tracteur, ou des gens qui parlent sans que je sache où ils se situent ou ce qu'ils disent, ou même si ce sont de vraies personnes ou un film à la télé....

Dans la vie de tous les jours, je passe plus de temps dans mon silence que dans votre bruit, je ne mets mon appareil que quand j'ai besoin de communiquer.

Voilà, je suis sourde mais j'entends et j'espère surtout avoir été claire dans mes explications. Je sais malgré tout pour avoir été entendante pendant bien longtemps, que c'est une notion difficile à comprendre, mais en gardant en tête la radio mal réglée je pense que ça aide à comprendre.

Si tu as des questions, pose les ici ou sur ma page facebook et je ferai au mieux pour satisfaire ta curiosité.

PS: Je sais que le dessin d'illustration est abominable, mais il m'a fait rire!

Voir les commentaires

Défi d'Octobre N° 14: votre citation préférée

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , Défi d'Octobre

Défi d'Octobre N° 14: votre citation préférée

Et oui, toujours là, fidèle au poste.

Le défi proposé ce jour par Stéphanie concerne notre citation préférée.

Je n'ai pas vraiment de citation préférée mais j'en ai quelques unes qui me plaisent plus particulièrement.

J'avoue que j'aime bien ce brave Confucius, et sa sagesse légendaire.

Ce sera donc Confucius:

"Lorsqu'on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n'est pas forcément le pot qui est vide."

Mets ça dans ta poche, ton mouchoir par dessus et médite!

Et toi? Une citation préférée à partager? C'est ici!

Voir les commentaires

La Cuvée des Potes

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , Y a quoi ailleurs

La Cuvée des Potes

Je prends le temps de faire un petit billet sur mon week-end d'enfer!

On pose les choses:

Tu as des copains qui ont un peu de vignes dans le bordelais, la météo a été tout sauf top pour eux, et la fin de saison est pluvieuse. Appel au secours à tout le monde: on vendange plus tôt que prévu, il nous manque beaucoup de bras, acceptez vous le défi?

D'abord parce qu'on les aime et qu'on n'allait pas les laisser dans la mouise, ensuite parce qu'on aime le pinard, nous avons accepté ce défi.

T'ai je dit que mon dos et moi, on n'était jamais d'accord depuis un certain jour d'adolescence où une carne (pas la blogueuse mais un cheval) m'a violemment jetée par terre?

Bref, nous voilà partis vendredi soir en direction du bordelais. Arrivés de nuit, on nous attribue une chambre, et accueil d'une nouvelle voiture remplie d'auvergnats celle là. Le temps de boire l'apéro, c'est une voiture de bourguignons qui se pointe. On était presque au complet, manquait les voisins qui arriveraient pour travailler le lendemain matin. On nous prévient que la météo prévue est merdique, mais qu'avec un peu de chance, point de pluie.

Une courte nuit plus tard, nous sommes tous au petit déjeuner, l'ambiance est détendue, ça plaisante.... On est seize. 12 dans les vignes et 4 au tri dans le chais, la vigne est en grande partie pourrie, le boulot va être compliqué!

Objectif: vendanger 2 hectares dans la journée.

Equipe: un adolescent de 15 ans (lent et pas trop motivé) et 15 vieux de 44 à 60 ans motivés eux!)

Météo: froid et bruine

Les 10 premiers mètres ont suffi à me faire douter.... Mon dos protestait et l'angoisse du coinçage définitif pointait le bout de son nez! Mais bon, on était là pour en chier, alors on continue!

Le moral des cueilleurs étaient en berne au bout d'une heure de boulot, la majorité des grappes étaient pourries et finissaient par terre et une pluie battante (Oui Météo France s'était encore vautrée dans ses prédictions) commençait à tremper les quadras-quinquas plus trop fringants. Un mot passe parmi nous, à 10h45 pause café! C'est bientôt 10h45?

Un quart d'heure de pause et on y retourne! Je ne sais plus ce qui est le plus douloureux, se baisser ou se redresser..... Je change de position, penchée, puis accroupie (ce qui me vaudra des fesses boueuses) et je finis la matinée à genoux!

Après 4 heures de travail intensif. Pause repas! Ahhhhhh!!!!!! Ce qu'il y a de bien chez eux c'est que tu manges bien, la maitresse de maison vaut un chef étoilé. De la maison on regarde ce qu'on a vendangé mais aussi ce qu'il reste à faire et on se dit que ça va être difficile voire impossible!

On y retourne, douloureux mais toujours motivés. Le silence est de mise dans les rangs, on n'entend plus rien, tout le monde se concentre sur ses grappes et sur ses douleurs.... ça patauge, ça patine, les bottes restent prisonnières de la gadoue, plus moyen de se mettre à genoux pour soulager nos vertèbres craquantes.

A 19h00, on est tous en mode automatique, on enchaîne un rang après l'autre sans se poser de questions et en essayant d'oublier nos douleurs, quand le patron passe en nous disant d'arrêter, qu'on est tous morts. Soulagement mais instant de panique quand on réalise qu'on est loin d'avoir fini et qu'il va falloir s'y remettre le lendemain...

Quand je peux enfin bénéficier de la salle de bains, mon pantalon est trempé, à tordre, maculé de boue, mon pull est humide un peu partout et surprise au déshabillage, même ma petite culotte est boueuse....

Petite description de la scène suivante: l'apéro est servi, la cheminée allumée,les vieux débarquent en marchant avec difficulté, descendent les 3 marches pour accéder à salle à manger une à une doucement en grimaçant, on entend ça et là des cris de douleur et les traits sont tirés.

On se transforme en dealers chevronnés dès le début du repas: j'ai du paracétamol qui en veut? Moi des anti-inflammatoires, servez vous! Dès qu'on bouge sur nos chaises on grimace!

Je ne résiste pas à vous décrire le menu, source de joie pour nous, pauvres travailleurs épuisés.

Cannelés salés et mini-tartellettes à l'apéro

Puis soupe de potiron au foie gras

Coquilles de fruits de mer

Cassoulet (là j'avoue que je commençais à piquer du nez dans mon assiette)

Fromage

et bavarois aux poires ou aux framboises (que j'ai zappé pour cause d'envie de dormir)

Tout ça arrosé de la cuvée 2011 du domaine, et tradition oblige Aquavit au milieu du repas (y a quoi là-dedans, c'est fort!)

Quand enfin tu arrives au lit, c'est pas gagné pour autant! Faut caler les douleurs, même blindée d'anti-inflammatoires, tu as mal! Très mal! Mais une fois la position la moins douloureuse trouvée, point besoin de berceuse, de marchand de sable ou d'histoire du soir! Une bûche!

Réveil douloureux... Pire que ça, tu te dis que tu n'arriveras jamais à sortir du lit, tu roules, pestes, râles, couines mais miracle tu es debout. Habillage laborieux, j'ai bien cru ne jamais arriver à mettre mes chaussettes! Petit déjeuner étrangement silencieux, les dealers sont de retour avec leurs lots de médocs gratos.

Et on y retourne! Il bruine, on a froid, mal et ça déprime sec dans les rangs! Sur les 6 filles présentes la veille, on n'est plus que 2, et l'équipe bourguignonne étant repartie il manque du monde.....

A midi sous une pluie battante, on déclare forfait, il reste des rangs à vendanger mais on n'y arrive plus et tout ce qu'on coupe finit par terre pour cause de pourriture. Douche et trafic de sacs poubelles pour mettre nos fringues et nos chaussures.

On mange les restes et l'activité du repas est plus reposante, trouver le nom de la cuvée... Cuvée Mouillée, Cuvée Merdique et Cuvée Gadoue ont été éliminées parce que pas assez commerciales....

Ce sera la Cuvée des Potes!

Je crois que c'est une des choses les plus éprouvantes que j'ai faite de ma vie, je ne regarderai plus jamais une bouteille de vin de la même façon!

Mais comme on les aime les potes, qu'on aime l'ambiance, on y retourne l'année prochaine en espérant vendanger sous le soleil! Et mieux que ça! Je devrais y retourner en Février pour aider pour la taille.

Quand on est fous..............

Voir les commentaires

Défi d'Octobre N°12: le meilleur conseil que vous avez reçu

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , Défi d'Octobre

Défi d'Octobre N°12: le meilleur conseil que vous avez reçu

Tout au long de notre vie, les gens plus agés, plus sages essayent de nous donner des clefs pour réussir sa vie. En général on n'en tient que très peu compte, la vie nous apprend d'elle même avec de grandes claques.

Il y a 8 ans, une amie s'éteignait à l'hopital. Quand je te dis amie, c'est bien plus que ça, c'est la famille qu'on choisit. Galères et cadeaux de la vie étaient vécus ensemble, toujours. Mes filles la considéraient comme une tata, bien plus que celles du sang.

J'ai donc décidé, une énorme boule au ventre d'aller la voir une dernière fois. Je suis encore incapable de raconter toutce qui s'est passé. Ne pouvant plus parler, elle écrivait sur un cahier. Entre délire de morphine et métastases, les conversations étaient chaotiques, mais elle m'a écrit une chose qui restera gravée à jamais.

"Profite! La vie est courte, j'en sais quelque chose"

Depuis la vie m'a prouvé qu'elle avait raison, et j'essaye de lui faire honneur, de profiter et de ne pas m'emmerder avec des détails. Je crois que c'est le meilleur conseil qu'on pouvait donner en cadeau.

Cet article est ma participation au défi d'Octobre lancé par Stéphanie.

Tu peux me retrouver sur ma nouvelle page facebook!

Voir les commentaires

Défi d'Octobre N°11: mes mauvaises habitudes

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , Défi d'Octobre

Défi d'Octobre N°11: mes mauvaises habitudes

Quand on aime on ne se lasse pas! De plus je suis têtue, donc tu as toutes les chances de retrouver mes bavasseries chaque jour ici pour participer au défi d'Octobre organisé par Stéphanie du blog "entre deux tasses de café".

Donc aujourd'hui nous attaquons du lourd, ça dénonce, ça cafarde, ça moucharde! Ai-je de mauvaises habitudes? Hier il me semble avoir dit que j'étais honnête, je suis donc irrémédiablement coincée, je dois faire mon auto critique....

- Je fume, mauvaise habitude tenace et addictive. J'enfume les autres, je jaunis mes doigts et mes dents. Bref, au 21° siècle, je suis l'ennemi public numéro 1, même si je respecte au mieux l'air des autres, je suis jugée, détestée, haïe! Sauf par l'Etat français qui dans sa grande duplicité encaisse mes sous à chaque passage chez mon buraliste préféré!

- Je ne supporte pas d'avoir un bouton, donc logiquement, pour qu'il dure bien plus longtemps, je le gratte! Je le martyrise sans fin! ça agace mes proches.

- Je suis bordélique au possible. J'ai bien conscience que ce doit être moi, que le bordel ne se régénère pas tout seul, mais rien à faire! Je lutte contre cet envahisseur qui revient sans discontinuer.

- Je me dévalorise tout le temps. Elevée au rythme des "au royaume des aveugles les borgnes sont rois" quand j'avais de bonnes notes ou de "rentre ton ventre, on dirait ta grand-mère!" je n'arrive pas à passer sur cette sensation que quoique je fasse je suis nulle...

- Je procrastine souvent... Et je le regrette quand il faut enfin se mettre au boulot et que je suis dépassée par les événements! Tiens là justement, au lieu de mitonner un petit plat pour midi, je suis (encore!) sur mon ordinateur!

Je crois que pour aujourd'hui ce sera suffisant, j'ai encore plein de mauvaises habitudes mais gardons quelques secrets tout de même.

Note au psy qui passerait par là, je sais y a du boulot! Mais ne vous inquiétez pas, Freud peut attendre, je vis très bien malgré ou avec mes mauvaises habitudes!

Retrouve mes mauvaises habitudes et les bonnes aussi sur ma nouvelle page facebook

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton