Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec y a quoi ailleurs

La Cuvée des Potes

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , Y a quoi ailleurs

La Cuvée des Potes

Je prends le temps de faire un petit billet sur mon week-end d'enfer!

On pose les choses:

Tu as des copains qui ont un peu de vignes dans le bordelais, la météo a été tout sauf top pour eux, et la fin de saison est pluvieuse. Appel au secours à tout le monde: on vendange plus tôt que prévu, il nous manque beaucoup de bras, acceptez vous le défi?

D'abord parce qu'on les aime et qu'on n'allait pas les laisser dans la mouise, ensuite parce qu'on aime le pinard, nous avons accepté ce défi.

T'ai je dit que mon dos et moi, on n'était jamais d'accord depuis un certain jour d'adolescence où une carne (pas la blogueuse mais un cheval) m'a violemment jetée par terre?

Bref, nous voilà partis vendredi soir en direction du bordelais. Arrivés de nuit, on nous attribue une chambre, et accueil d'une nouvelle voiture remplie d'auvergnats celle là. Le temps de boire l'apéro, c'est une voiture de bourguignons qui se pointe. On était presque au complet, manquait les voisins qui arriveraient pour travailler le lendemain matin. On nous prévient que la météo prévue est merdique, mais qu'avec un peu de chance, point de pluie.

Une courte nuit plus tard, nous sommes tous au petit déjeuner, l'ambiance est détendue, ça plaisante.... On est seize. 12 dans les vignes et 4 au tri dans le chais, la vigne est en grande partie pourrie, le boulot va être compliqué!

Objectif: vendanger 2 hectares dans la journée.

Equipe: un adolescent de 15 ans (lent et pas trop motivé) et 15 vieux de 44 à 60 ans motivés eux!)

Météo: froid et bruine

Les 10 premiers mètres ont suffi à me faire douter.... Mon dos protestait et l'angoisse du coinçage définitif pointait le bout de son nez! Mais bon, on était là pour en chier, alors on continue!

Le moral des cueilleurs étaient en berne au bout d'une heure de boulot, la majorité des grappes étaient pourries et finissaient par terre et une pluie battante (Oui Météo France s'était encore vautrée dans ses prédictions) commençait à tremper les quadras-quinquas plus trop fringants. Un mot passe parmi nous, à 10h45 pause café! C'est bientôt 10h45?

Un quart d'heure de pause et on y retourne! Je ne sais plus ce qui est le plus douloureux, se baisser ou se redresser..... Je change de position, penchée, puis accroupie (ce qui me vaudra des fesses boueuses) et je finis la matinée à genoux!

Après 4 heures de travail intensif. Pause repas! Ahhhhhh!!!!!! Ce qu'il y a de bien chez eux c'est que tu manges bien, la maitresse de maison vaut un chef étoilé. De la maison on regarde ce qu'on a vendangé mais aussi ce qu'il reste à faire et on se dit que ça va être difficile voire impossible!

On y retourne, douloureux mais toujours motivés. Le silence est de mise dans les rangs, on n'entend plus rien, tout le monde se concentre sur ses grappes et sur ses douleurs.... ça patauge, ça patine, les bottes restent prisonnières de la gadoue, plus moyen de se mettre à genoux pour soulager nos vertèbres craquantes.

A 19h00, on est tous en mode automatique, on enchaîne un rang après l'autre sans se poser de questions et en essayant d'oublier nos douleurs, quand le patron passe en nous disant d'arrêter, qu'on est tous morts. Soulagement mais instant de panique quand on réalise qu'on est loin d'avoir fini et qu'il va falloir s'y remettre le lendemain...

Quand je peux enfin bénéficier de la salle de bains, mon pantalon est trempé, à tordre, maculé de boue, mon pull est humide un peu partout et surprise au déshabillage, même ma petite culotte est boueuse....

Petite description de la scène suivante: l'apéro est servi, la cheminée allumée,les vieux débarquent en marchant avec difficulté, descendent les 3 marches pour accéder à salle à manger une à une doucement en grimaçant, on entend ça et là des cris de douleur et les traits sont tirés.

On se transforme en dealers chevronnés dès le début du repas: j'ai du paracétamol qui en veut? Moi des anti-inflammatoires, servez vous! Dès qu'on bouge sur nos chaises on grimace!

Je ne résiste pas à vous décrire le menu, source de joie pour nous, pauvres travailleurs épuisés.

Cannelés salés et mini-tartellettes à l'apéro

Puis soupe de potiron au foie gras

Coquilles de fruits de mer

Cassoulet (là j'avoue que je commençais à piquer du nez dans mon assiette)

Fromage

et bavarois aux poires ou aux framboises (que j'ai zappé pour cause d'envie de dormir)

Tout ça arrosé de la cuvée 2011 du domaine, et tradition oblige Aquavit au milieu du repas (y a quoi là-dedans, c'est fort!)

Quand enfin tu arrives au lit, c'est pas gagné pour autant! Faut caler les douleurs, même blindée d'anti-inflammatoires, tu as mal! Très mal! Mais une fois la position la moins douloureuse trouvée, point besoin de berceuse, de marchand de sable ou d'histoire du soir! Une bûche!

Réveil douloureux... Pire que ça, tu te dis que tu n'arriveras jamais à sortir du lit, tu roules, pestes, râles, couines mais miracle tu es debout. Habillage laborieux, j'ai bien cru ne jamais arriver à mettre mes chaussettes! Petit déjeuner étrangement silencieux, les dealers sont de retour avec leurs lots de médocs gratos.

Et on y retourne! Il bruine, on a froid, mal et ça déprime sec dans les rangs! Sur les 6 filles présentes la veille, on n'est plus que 2, et l'équipe bourguignonne étant repartie il manque du monde.....

A midi sous une pluie battante, on déclare forfait, il reste des rangs à vendanger mais on n'y arrive plus et tout ce qu'on coupe finit par terre pour cause de pourriture. Douche et trafic de sacs poubelles pour mettre nos fringues et nos chaussures.

On mange les restes et l'activité du repas est plus reposante, trouver le nom de la cuvée... Cuvée Mouillée, Cuvée Merdique et Cuvée Gadoue ont été éliminées parce que pas assez commerciales....

Ce sera la Cuvée des Potes!

Je crois que c'est une des choses les plus éprouvantes que j'ai faite de ma vie, je ne regarderai plus jamais une bouteille de vin de la même façon!

Mais comme on les aime les potes, qu'on aime l'ambiance, on y retourne l'année prochaine en espérant vendanger sous le soleil! Et mieux que ça! Je devrais y retourner en Février pour aider pour la taille.

Quand on est fous..............

Voir les commentaires

Défi d'Octobre N°7: les 5 sens, comment les utilisez vous en ce moment?

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon silence , y a quoi ailleurs , Défi d'Octobre

Défi d'Octobre N°7: les 5 sens, comment les utilisez vous en ce moment?

Vaste question! Surtout pour moi!!!

Donc à mon grand désespoir je vais être obligée d'en éliminer un,de l'éradiquer radicalement!

L'ouïe! Je suis sourde, totale, sourdingue, dure de la feuille, bref j'ai les portugaises plus ensablées que la baie du Mont Saint Michel!

Mais à quelque chose malheur est bon! J'ai donc développé mes autres sens ou au moins certains.

L'odorat: rien de changé pour celui-ci, je sens toujours le cramé quand c'est trop tard, que la gamelle et son contenu sont condamnés irrémédiablement! On a d'ailleurs dit adieu à des paupiettes au Porto et à une casserole la semaine dernière. Paix à leurs âmes.

Le goût: Pas vraiment de changement non plus, fine gueule je suis, fine gueule je reste! J'aime l'amertume du café le matin, le sucré de la confiture qui l'accompagne et le goût des épices qui parsèment ma cuisine de plus en plus internationale. Je n'aime toujours pas l'anis et le réglisse.

La vue: alors je suis myope.... Ben oui ça arrive! Pas de bol me diras tu, miro et sourde! Mais, ce sens a grandement évolué, je suis très sensible aux changements de lumière qui me signalent par exemple qu'une personne passe dans la cour, qu'une voiture arrive à la limite de mon champ de vision. Sauf quand je bouquine, là, une horde de mutants pourraient bien débarquer que ça ne me ferait ni chaud ni froid! Cette évolution de la vision est la bienvenue puisque tout ce qui est audio chez vous, entendants, est visuel chez nous, les sourds. Par exemple, je n'écoute pas la télé mais lis les sous-titres, ma sonnette (quand j'aurais les moyens de l'acheter) flashera au lieu de sonner, et quand quelqu'un veut attirer mon attention pour discuter, il agite le bras et je peux ainsi lire sur ses lèvres ( avec mes yeux encore!). Tu l'auras compris la vue est le sens le plus important chez moi, celui que j'angoisse un max de perdre!

Le toucher, mon préféré! Quand on a l'usage de ses 5 sens, le toucher parait peu important, on s'en sert mais on s'extasie rarement dessus! Ma grande découverte de sourde! Tout est vibration! Je sais que mon sèche linge est en route parce qu'il vibre, que Cherétendre ronfle parce le matelas vibre (c'est drôle la première fois, mais très agaçant par la suite!), que la musique est à fond dans la maison parce que je sens ma cage thoracique bouger au gré des basses. Si je suis debout sur un parquet, je sais quand quelqu'un approche dans mon dos. Les vibrations m'ont en outre appris à ne pas hurler quand je parle. Devenue sourde d'un coup, je hurlais à m'en faire péter les cordes vocales! Ma main sur mon larynx et l'aide de la tribu qui me disait que là, le son était parfait, m'ont aidée à moduler ma voix.

Mon réveil vibre sous l'oreiller et c'est désagréable au possible! Je crois que c'est la seule vibration que je déteste! Sentir les os de ton crâne tressauter parce que c'est l'heure de se lever, c'est horrible!

Voilà, 4 sens au lieu de 5, un peu moins que vous tous mais tellement plus aussi...

C'était ma participation au défi d'Octobre de ce jour.

Tu peux retrouver cet article et bien d'autres .

Voir les commentaires

En France aussi: sur le pont de Sénoueix

par Hara-kiri

publié dans y a quoi ailleurs , En France aussi

En France aussi, c’est un rendez-vous mensuel proposé par 3 blogueuses Voyage Nioki on the road, de La Terre sur son 31 et le coin des voyageurs) qui (re)découvrent la richesse et la beauté de leur pays et nous proposent de partager nos coups de coeur.

On ferme les yeux....On rêve.....

Je vous emmène ce mois-ci en Creuse, le sud du département et plus précisément sur le plateau de millevaches, les vaches en question n'ayant rien de bêtes à cornes mais étant les sources innombrables qui serpentent sur le plateau.

Au milieu d'une lande fleurie de bruyères, coule une petite rivière, le Taurion.

En France aussi: sur le pont de Sénoueix

Le pont que je voudrais vous présenter enjambe cette rivière. Je l'ai découvert lors d'une randonnée et en suis tombée raide dingue. Il n'est pas imposant, pas tout a fait intact, plutôt abîmé par les années mais il dégage une pérennité, une longévité, ancré sur le granit de chaque rive et résistant vaillamment aux intempéries et aux nombreux touristes qui le franchissent.

Ce pont, c'est le pont de Sénoueix situé sur la commune de Gentioux-Pigerolles.

En France aussi: sur le pont de Sénoueix

Son âge est inconnu, il ne lui reste qu'une arche, le pavage en pierres a disparu et il fort petit du haut de son mètre 70.

Ce petit pont me touche parce qu'il s'en dégage une sérénité, une tranquillité et une force incroyable. J'aime me poser sur les bords herbeux du Taurion, les pieds dans l'eau et contempler ce pont en pensant à ses bâtisseurs qui ont fait preuve d'ingéniosité pour ériger cet ouvrage qu'ils ne pensaient certainement pas devenir des siècles plus tard une destination touristique prisée des randonneurs et autres amoureux du plateau de Millevaches.

Tu epux retrouver cet article et bien d'autres

En France aussi: sur le pont de Sénoueix

Voir les commentaires

Un p'tit repas tout simple!

par Hara-kiri

publié dans Y a quoi ailleurs

Un p'tit repas tout simple!

Pendant ma semaine de vacances en Bretagne avec Lablonde, la tradition veut qu'on aille manger chez des cousins (à la mode de Bretagne) de sa maman.

Personnages: Jacques, 78 ans, ancien pêchou, la moustache fournie et ébourrifée, l"oeil brillant de la prochaine bêtise qu'il va faire.

Viviane, 75 printemps, une taille de jeune fille, la langue acérée et un vocabulaire que ses petites filles doivent lui envier!

En arrivant en vacances, on va donc les voir pour fixer une date pour nos agapes, précisant bien que le repas serait bien s'il était léger. Horrifiée, Viviane nous répond que c'est toujours léger! Gloups! Et je précise quant à moi, que cette année je vais être raisonnable quant à la quantité d'alcool à ingérer... ( l'année dernière j'avais été incapable de ramener la voiture) On me promet une bouteille d'eau.....

Le jour J arrive,

Midi tapante, on y est, Jacques est absent, Viviane nous signale qu'il est encore allé cavaler on ne sait où.... Apéro, muscadet pour moi (tu ne veux pas quelque chose de plus fort?) avec saucisson, chorizo et autres cochonnailles. Jacques rentre, se fait enguirlander avec le sourire par son épouse, une vraie pièce de théâtre, 50 ans que ça dure,mais ils sont tellement mignons qu'on les adore!

S'en suit le repas "léger"!

Une lèche frite complète de moules farcies! Mmmmmmmmmmm

Une autre lèche frite tout aussi complète de palourdes farcies! Mmmmmm

Puis Monsieur débarque fièrement avec des huitres (il a quelques parcs à huitres et il sait qu'on aime ça), là, tu te dis que l'entrée n'est pas encore finie et que le repas risque d'être fort long.........

Cassolettes de fruits de mer, savoureuses, mais mon estomac était plein, et l'oesophage se remplissait dangereusement. Je réclame la bouteille d'eau promise qu'on me donne à contre coeur parce que le muscadet il est bon quand même!

Tout ça en soutenant une conversation intense, en riant des plaisanteries de Viviane, et en hurlant pour les deux sourds de service (Jacques et moi).

Puis arrive d'énormes coupes à glace, 3 boules dans chaque... Je me dis que finalement ça a été raisonnable, que l'orgie touche à sa fin! J'aurais du comprendre quand on nous a proposé le chouchen pour arroser la glace! C'était le trou normand breton!

Un moment de panique tout de même! Comment vais je cette année encore survivre et aller au bout de ce repas pantagruélique sans vomir faillir?

Le supplice suivant était un énorme plat de petites anguilles de mer accompagnées de.... patates..... ( A l'eau c'est plus léger) Alors, j'adore les anguilles de mer, mais là c'était plus possible! Je me suis faite engueuler, que je ne mangeais rien, etc, etc......

Fromage, ben oui on n'allait pas l'oublier, salade..... Impasse pour moi!

Dessert: elle a compris qu'on préfère du léger donc c'était des fruits.... au vin!

On est sortis de table à 19h00.

Alors, on a survécu, difficilement, comme les dix dernières années! Et on l'aime tellement notre petit couple, qu'on y retournera l'année prochaine!

Voir les commentaires

En France aussi.... Hortensias

par Hara-kiri

publié dans y a quoi ailleurs , En France aussi

En France aussi.... Hortensias

Cet article participe au rendez-vous mensuel « En France aussi » de Nioki on the road, La Terre sur son 31 et Le coin des voyageurs »

Thème du mois: Jardins secrets

Celles et ceux qui me connaissent, savent mon amour ancestral pour la Bretagne. J'avais donc envie de vous y emmener pour découvrir un endroit magique, chargé d'histoire et de mystères... On y va pour l'amour des vieilles pierres, mais j'ai décidé que le fil conducteur de cette visite serait ses hortensias aux fleurs lourdes, mais aussi toute la végétation sauvage qui peu à peu s'est réapproprié le lieu déserté par les hommes.

Aujourd'hui je vous présente donc l'Abbaye de Beauport.

Située à Paimpol dans les Côtes d'Armor, elle a été fondée en 1202, déclina grandement au 18ème siècle pour être finalement détruite au moment de la Révolution.

Elle est actuellement la propriété du Conservatoire du littoral et petit à petit retrouve un peu de sa magnificence d'antan.

Bonne visite!

En France aussi.... Hortensias
Vue des jardins

Vue des jardins

En France aussi.... Hortensias
Les jardins se jettent dans la mer

Les jardins se jettent dans la mer

Gisants au milieu des fougères

Gisants au milieu des fougères

la nature reprend ses droits

la nature reprend ses droits

Sculpture et hortensias

Sculpture et hortensias

En France aussi.... Hortensias
Une petite tête sculptée au milieu du lierre

Une petite tête sculptée au milieu du lierre

Vous pouvez me retrouver aussi là: https://www.facebook.com/hara.kiri.79219

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Brèves de plage

par Hara-kiri

publié dans y a quoi ailleurs

Brèves de plage

Un vieil homme sortant de la mer en maillot de bain et appuyé de sa canne

Une jeune fille détendant inlassablement son poney sur la plage

Deux petits garçons caleçons larges et jambes en cure dents qui jouent à se poursuivre

Une future maman marchant le long des vagues, l'air épanoui et les mains sur son ventre

Un papa style italian lover jouant au frisbee avec son fils

Une mamie charriant bateau gonflable, bouées pelles et râteaux pour sa tribu

Un papa abandonné par ses enfants creusant inlassablement un trou dans le sable mouillé

Deux adolescentes qui courent pour rattraper un chien

Deux familles qui débarquent avec tout un attirail, chargées comme des mules de parasols, glacières, jeux divers, serviettes, paniers...

Des mouettes qui survolent les serviettes

Mais pas de raton laveur n'en déplaise à Monsieur Prévert

Des amoureux serrés sur une serviette

L'inévitable dame blonde et rouge dont on se demande comment elle arrive à dormir

Un Cherétendre qui prend gentiment la couleur homard cuit à point

Hara-Kiri qui bouquine mais pas que...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

En France aussi... Bâtisseurs templiers

par Hara-kiri

publié dans y a quoi ailleurs , En France aussi

En France aussi... Bâtisseurs templiers

Sylvie du coindesvoyageurs, Christelle de Nioki on the road et Nath de la terre sur son 31 proposent un rendez- vous mensuel sur la beauté de la France: "en France aussi".

Ce mois ci le thème est "les plus beaux villages".

La difficulté a été de choisir de quel village j'allais parler... Nous sommes des passionnés de vieilles pierres, de villages pittoresques, d'histoire et je fais une fixation sur les gargouilles et autres chimères.

J'ai donc farfouillé dans mon disque dur et décidé de vous parler du village de La Cavalerie cité templière en Aveyron, visitée il y a deux ans lors de quelques jours sur les traces des Templiers.

Bonne visite!

L'entrée du village

L'entrée du village

La place centrale

La place centrale

Une ruelle

Une ruelle

Une porte vénérable.

Une porte vénérable.

Une poignée de porte, une autre de mes passions!

Une poignée de porte, une autre de mes passions!

En France aussi... Bâtisseurs templiers
J'avais prévenu!

J'avais prévenu!

L'enceinte

L'enceinte

En France aussi... Bâtisseurs templiers
Ma préférée! Et si on disait qu'on déménage?

Ma préférée! Et si on disait qu'on déménage?

Cet article participe au rendez-vous mensuel « En France aussi » deNioki on the road, La Terre sur son 31 et Le coin des voyageurs »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

La Gacilly, festival photo

par Hara-kiri

publié dans y a quoi ailleurs

La Gacilly, festival photo

Longtemps que je ne suis venue ici, la faute aux vacances, la faute au beau temps, la faute....

Ok, la mienne aussi! Mea culpa!

Il fait beau, et chaud et je n'ai guère envie de rester enfermée. De plus Cherétendre est en congés pour 2 semaines, à nous bricolage, et activités diverses telles que débarrasser tous les matériaux inutilisés et qui ne le seront jamais (bouts de bois, béton cellulaire et autres trucs gardés précieusement au cas où...). A moi ramassage des petits fruits et confection de crème de cassis pour nos kirs, gelée de groseilles, et confitures diverses. Donc on a bossé, mais on est a quand même réussi à partir 3 jours histoire de déconnecter complètement!

3 jours en Bretagne bien sur!

A cette occasion, nous sommes allés à La Gacilly pour le festival photo. Plus de 600 photos exposées partout dans le village pendant 4 mois. On est tombés amoureux de ce festival il y a 3 ans et depuis, on essaye d'y retourner.

Le thème est "peuples et nature", et cette année les photographes allemands étaient à l'honneur.

Le poids des mots....Le choc des photos.... Je vous laisse donc regarder les photos que l'on a faites à cette occasion.

Olaf Otto Becker, Florian Schulz, Jan C. Schlegel, Georges Steinmetz et Nick Brandt sont les photographes, merci à eux de nous permettre de découvrir leur travail!

La Gacilly, festival photo
La Gacilly, festival photo
La Gacilly, festival photo
La Gacilly, festival photo
La Gacilly, festival photo
La Gacilly, festival photo
La Gacilly, festival photo
La Gacilly, festival photo
La Gacilly, festival photo

Voir les commentaires

Maternité et corps de femmes

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , Y a quoi dans mon ordi , y a quoi ailleurs

Mon actu c'est le net pour tout un tas de raisons sur lesquelles je ne vais pas m'étendre (encore!).

Je fais donc, tous les jours, une revue de presse la plus complète possible. Et parfois, un article m'attire plus qu'un autre.

ça a été le cas aujourd'hui, cet article est là:

http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/25/photos-livre-photographies-mettre-lumiere-veritable-corps-meres-photos_n_3494715.html?utm_hp_ref=france

Une femme, une mère, lassée des diktats de la mode et des photos de filles aussi magnifiques qu'irréelles, a décidé de photographier des mères, nous, sans aucun tripatouillage informatique. Il en résulte des photos magnifiques de la maternité, de la silhouette d'une mère, du "prix" à payer vis à vis d'une société de plus en plus narcissique sur l'image du corps.

Parfaites nous devons être! Mères parfaites, épouses parfaites, travailleuses parfaites.... Esthétiquement parfaites, il va sans dire!

Ces photos nous ramènent à la vraie vie, loin des retouches photos et des papiers glacés....

Oui j'ai des enfants, oui j'ai des vergetures,autant de cicatrices d'un bonheur à venir et j'aime les caresser pour me rappeler....

Le crédit photo va à Jade Beall qui a eu cette magnifique idée de nous photographier telles qu'on est.... Belles!

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Ecologie humaine ?

par Hara-kiri

publié dans y a quoi ailleurs , y a quoi dans mon ordi , y a quoi à la télé

Ecologie humaine: a pour objet la relation des êtres humains avec l'environnement.

Voilà qui est clair, je suppose qu'on y étudie l'impact de l'homme sur son écosystème. L'être humain a de tout temps modifié son environnement afin qu'il lui soit profitable. C'est une donnée que personne ne peut nier. L'écologie humaine s'enseigne en fac, et elle mène à une réflexion sur la façon la moins destructrice de vivre en tant qu'êtres humains sur une terre où nous ne sommes que locataires.

Je viens de découvrir une écologie humaine bien différente, un mouvement politico-religieux qui fait suite à la manif pour tous.... L'homme autant que la planète a besoin d'être sauvé... Certes! Mais ce mouvement remet en cause des acquis tels que la contraception et l'avortement. Dois je rappeler que le principal problème que l'homme pose à la planète est la surpopulation? Que si l'on peine à élever 2 ou 3 enfants, qu'en sera-t-il pour 6 ou 7? Serait ce une écologie humaine réservée aux nantis ayant les moyens d'envoyer leurs enfants dans les meilleurs écoles, de leur faire suivre des études à rallonge, de les nourrir correctement (5 fruits et légumes par jour), que ces enfants soient 2 ou 10? De plus, la contraception et le droit à l'avortement ont été obtenus de haute lutte par les femmes. C'est un droit pour lequel nos aînées se sont battues, âprement! Les remettre en cause serait catastrophique! Notre société ferait-elle un bond en arrière de plusieurs dizaines d'années, voire de siècles pour revenir à un système où une femme aurait un enfant en moyenne tous les deux ans, et finirait épuisée par ses trop nombreuses grossesses? Il va sans dire, que cette femme là resterait à la maison, je ne vois pas trop comment elle pourrait avoir une carrière tout en s'occupant de sa tribu. Sauf si, bien sûr, elle est de haut rang et peut employer une gouvernante afin d'éduquer la marmaille. Ah? ça me rappelle quelque chose..... Mmmmm..... Ne serait ce pas l'odeur de l'ancien temps que je sens là?

Parlons un peu de l'avortement, il a existé de tous temps, bien avant qu'il soit légalisé. Faiseuses d'anges armées d'aiguilles à tricoter ou bouchers le pratiquaient sur des femmes désespérées, qui y laissaient leurs peaux dans bien des cas. Ou plus récemment ces troupeaux femmes qui prenaient un bus le matin pour aller en Hollande, et revenaient le soir à leur domicile. N'est il pas mieux qu'on puisse le faire dans des conditions décentes, accompagnées par la médecine? Attention! L'avortement n'a jamais été un moyen de contraception, mais il est un droit, notre droit et vous ne nous l'enlèverez pas!

Un autre cheval de bataille de cette écologie bien pensante, est l'euthanasie. Point d'euthanasie, laissons faire Dieu ou la nature! Le droit de mourir dans la décence est il si détestable? Doit on souffrir en fin de vie, alors qu'on pourrait abréger le calvaire? J'ai accompagné des proches en fin de vie, condamnés à mourir malgré une médecine qui avait tout tenté. Est il juste que des médecins compatissants prennent un risque énorme pour devancer l'inéluctable? A partir du moment où le patient, j'allais dire le souffrant, et sa famille sont d'accord pour laisser partir l'être cher, où est le problème? Légiférée, encadrée, cette pratique ne peut être que bénéfique pour tout le monde. C'est juste humain.

Que ce soit le droit à l'avortement, l'accès à la contraception, ou l'euthanasie, chacun a le choix. Loin de moi l'idée d'imposer mes points de vue, mais de grâce laissez à chacun le libre choix! L'humanité n'est pas une mais plusieurs, plusieurs religions, idées, croyances, et à chacun de faire sa vie en fonction de ses valeurs.

J'aurais encore bien des choses à dire sur le droit des femmes et plus généralement sur le droit des humains, mais le but n'étant pas d'écrire un roman, je vais donc arrêté là ce coup de gueule qui finalement, aura été assez serein et j'espère, n'ayant pas pour objectif de froisser qui que ce soit, y être arrivée.

 

je tiens à préciser que je ne suis pas naïve au point de penser que la loi Taubira a créé tous ces mouvements étroits d'esprit (comme certains se plaisent à le dire), ils ont juste trouvé une opportunité de se montrer.

Mais tout ça a des relents d'intolérance que je n'aime pas, mais pas du tout!

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton