Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y avait du boulot!

par Hara-kiri

publié dans y a quoi ailleurs

Y avait du boulot!

Il y avait effectivement du travail sur la planche!

Pas droit d'hériter avant la révolution, la dot sera le seul bien reçu. La dot..... Sorte de cadeau pour remercier le futur époux d'accepter une femme, sorte de citoyen de seconde zone, dans son lit. On n'épouse pas une femme, mais une dot! Dans certaines civilisations, on achète une femme avec du bétail ou des biens divers. pas chez nous! Ici tu payes pour qu'on te débarasse des pisseuses! Après on s'étonne que le fait d'avoir une fille passait pour une calamité! Il est bien entendu que si on nous a cédé à un salopard, point de salut! On reste, on accepte, on baisse la tête!

La révolution change la donne, on a le droit de se marier sans le consentement des parents, et surtout de divorcer! Quel progrès! Mais c'était sans compter Napoléon, qui était certes un grand stratège mais qui ne devait pas porter grande estime aux femmes!

La femme est considérée comme mineure tout au long de sa vie et passe directement de la dictature de son père à celle de son mari.

Autorisation du père pour se marier quelque soit notre age, on doit suivre notre époux a son domicile (jusqu'en 1975), on ne peut avoir de biens propres et on n'a pas le droit d'administrer les biens communs au couple (jusqu'en 1965), on ne peut travailler sans autorisation du mâle dominant (jusqu'en 1965)!

Les époux doivent être fidèles mais ne sont pas punis de la même façon s'ils vont voir ailleurs si l'herbe est plus verte et le 7ème ciel plus bleu. Une femme infidèle encourt de 3 mois à 2 ans de prison, un homme volage, lui, aura une amende uniquement s'il amène sa maîtresse au domicile conjugal! Merci Napo! On a échappé à la lapidation, alors soyons satisfaites.

On attendra 1944 pour avoir le droit de voter, 1965 pour avoir un compte en banque, 1967 pour avoir le droit à la contraception, 1971 pour un salaire égal à travail égal, 1974 pour la légalisation de l'avortement, 1975 pour voir la dépénalisation de l'adultère, et l'autorisation de divorcer par consentement mutuel.

France pays des droits de l'homme... Ceux de la femme ont été un peu oubliés!

Comment vivaient nos grands-mères, leurs mères, et toutes les femmes qui nous ont précédées? Étaient elles résignées? Osaient elles rêver d'avoir les mêmes droits que leurs pères ou leurs maris? Je crois que la majorité d'entre elles seraient fort surprises de constater les libertés qu'ont leurs lointaines descendantes! On a des enfants quand on veut et si on veut; on peut plaquer monsieur s'il s'avère peu satisfaisant, on peut travailler et dépenser nos sous, on peut avoir des biens rien qu'à nous. On a aussi le droit de l'ouvrir quand ça nous chante!!!!!

Racontez comme ça, c'est un peu "bienvenues dans le meilleur des mondes"! Je ne suis pas naïve, je rencontre encore des femmes, plus jeunes que moi pourtant, qui n'ont pas le droit de travailler, de sortir avec leurs copines et qui demandent l'autorisation de s'acheter la petite robe qui va bien! D'autres qui sont battues, violées et assassinées au nom de la suprématie héréditaire des hommes.

Une journée! Nous avons donc droit comme le naturisme, les gauchers, les handicapés, le cancer, l'autisme........à notre journée! Et hasard, c'est aujourd'hui! Une journée à nous, où nous allons travailler, où nous faisons la cuisine le soir en rentrant, nous occupons des devoirs scolaires des chieurs; une journée à nous pour exulter sur ce qu'on a acquis et pour revendiquer ce qui manque encore à notre égalité.

Une journée et 364 autres pour prouver que oui, il y avait du boulot, mais qu'il en reste encore!

Commenter cet article
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton