Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec y a quoi dans mon desert

Petit guide de survie pour néoruraux

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon desert

Petit guide de survie pour néoruraux

Si tu me lis, tu sais que je vis à la campagne, le village compte 3 maisons habitées et 9 habitants. Cela fait 11 ans que nous vivons ici. Avant nous habitions à la périphérie d'une ville moyenne, avec par exemple un supermarché à 2 kilomètres mais des champs derrière la maison. J'ai toujours cultivé un potager, et les enfants ont toujours profité de la vie à la campagne. Nous ne nous sommes jamais considérés comme néoruraux, habitués l'un et l'autre à la campagne, même si nous n'avons jamais été aussi isolés qu'ici.

Depuis que nous avons déménagé, nous voyons souvent des nouveaux arriver, venant tout droit de la grande ville, des rêves plein la tête et des étoiles plein les yeux. La campagne c'est bucolique mais pas que!

Prenons comme exemple un jeune couple avec trois enfants qui arrivent en cambrousse, Monsieur ayant obtenu sa mutation dans le désert, Madame quant à elle n'a pas encore de travail.

Ils se décident à acheter une maison dans un lieu-dit peu peuplé, à coté d'une exploitation agricole. Leurs plus proches voisines sont des vaches, très sexy avec leurs grands yeux langoureux. Sache que les vaches, c'est bruyant, qu'il ne faudra pas te plaindre quand toute la troupe meuglera à des heures indues (pour toi) parce qu'elles ont faim, soif ou que l'heure de la traite arrive. Des vaches ça sent aussi.... Parfois très fort! Et cerise sur la gâteau, ça attire les mouches. L'été tu seras donc envahi de mouches dans la maison, mouches qui, rappelons le, font leurs besoins toute la journée absolument partout.

On peut aussi avoir le même problème avec le coq du voisin, non le coq ne va pas caler ses horaires sur les tiens, et il chante aussi le week-end et pendant tes vacances! De plus, dois-je rappeler qu'il était là avant toi, et que encore non, la "fermière" n'a pas envie de mitonner un coq au vin!

Ne t'attends pas non plus à ce que les autochtones t'ouvrent bras et portes des maisons dès ton arrivée. Des citadins, ils en ont vus beaucoup, tes preuves tu devras faire!

En cas de soucis ou de questions, ton interlocutrice sera la secrétaire de mairie. A la campagne, la secrétaire de mairie est une encyclopédie doublée d'une assistante sociale.

De deux voitures tu devras te doter. Une pour que monsieur puisse aller travailler (point de transports en commun dans le désert) et une pour toi, même pourrie, pour faire taxi pour enfants. Il y a des transports scolaires me diras-tu! Oui, en général les communes rurales sont très bien organisées pour le ramassage scolaire, les bétaillères à mômes sillonnent la campagne matins et soirs. Mais point de transports pour les loisirs des morpions. Le grand au judo, la princesse à la danse et le petit dernier à la musique, tu feras des centaines de kilomètres chaque mois pour contenter tes rejetons. N'attends pas que les loisirs soient tous à proximité, il te faudra souvent te rendre en ville, tu pourras d'ailleurs en profiter pour faire les courses.... A ce propos, un grand congélateur n'est pas inutile, ça te permettra d'économiser sur le budget essence quand monsieur sera pris d'une envie irrépressible d'un poulet en sauce....

Chose importante! L'envie de pizzas, de sushis ou de kebabs le samedi soir à 20h00, tu oublies ou tu enfiles ton plus beau tablier et tu te colles aux fourneaux. A la campagne point de pétrolettes livreuses de douceurs.

Passons aux néoruraux très très écolos, et amoureux des animaux...

Sache qu'une vache ou qu'une chèvre ne te fera du lait que s'il y a eu accouplement réussi et bébé à la clef. Vaches et chèvres ne font pas du lait non stop grâce à un claquement de doigts pour te contenter, elles fonctionnent comme nous! Sache aussi qu'une chèvre a toujours des envies de liberté et si tu ne vois pas où elle pourrait bien aller, elle, elle le sait! De plus tu peux dire adieu à tes fleurs, à tes arbustes et autres jolis végétaux du jardin. Sache qu'une vache produit jusqu'à 30 litres de lait par jour, et que ça fait beaucoup de chocolats chauds pour tes morpions et beaucoup de fromages à fabriquer. Alors à moins de ne vivre que de laitage, réfléchis!

Tu peux sans danger adopter des poules, c'est pas compliqué comme bestioles mais veille à ce que le soir, elles soient bien fermées sous peine de les voir disparaitre au profit d'un renard ou d'une fouine.

Une autre chose importante, ce n'est pas parce que c'est la campagne qu'il y a forcément des producteurs bio et des AMAP à tous les coins de champs. Donc si tu veux des légumes bio, retrousse tes manches et cultive un potager.

Voilà juste quelques petits conseils utiles si tu veux t'installer à la campagne, la vie ici a toutefois de nombreux avantages et je ferai un billet pour t'expliquer ce qu'ici on peut apprécier.

Voir les commentaires

Un crime d'Etat enfin reconnu

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon ordi , y a quoi dans mon desert

Un crime d'Etat enfin reconnu

Pour les plus jeunes de mes lecteurs, il va falloir faire un effort et vous transportez dans les années 60, mais je vais vous y aider.

Dans ces années là, la désertification des campagnes est dramatique, et les représentants de l'Etat s'en préoccupent. Michel Debré député de la Réunion, département français surpeuplé et affligé d'un taux de chômage record (de 40 à 60% selon les sources) a alors une idée lumineuse, transporter le trop plein de population vers les contrées sous peuplées. Un exercice mathématique aisé et simplissime. On peut ainsi résoudre d'un côté la surpopulation et de l'autre la désertification. Se préoccuper des attaches, des racines n'est pas le problème des lois et de l'Etat. L'idée est bonne, exploitons la!

S'en suit une campagne officielle de récupération des orphelins réunionnais, mais pas que.... Des gosses de familles nombreuses aussi. On promettait l'Eldorado aux parents, les mômes allaient être scolarisés et feraient de grandes études en Métropole, à condition que les parents renoncent à leurs droits, de plus, ils rentreraient pour les vacances! Personne sur leur île ne les a jamais revus.

De 1963 à 1982 (finalement c'est pas si vieux!), 1630 gamins réunionnais ont été arrachés à leur île et à leurs racines. En France, pays des droits de l'homme et de la liberté! Ils avaient de 6 mois a 18 ans, et ils sont passés du soleil, pieds nus en short à un pays froid et gris. Ils sont passés d'une existence pas si rose mais normale pour eux et chez eux, à une existence d'esclaves au profit d'agriculteurs en manque de bras.

Mets toi à la place d'un gamin qui a toujours vécu au soleil, et qui se retrouve en métropole du jour au lendemain, sans repère, sans personne connue à ses côtés, un gamin mort de trouille qui ne sait pas ce qui va lui arriver.

Ce gamin va être envoyé en Creuse, là, un centre de tri (ça ne te rappelle rien?) va être organisé. On dispatche les gosses et les envoie dans différents départements victimes de l'exode rural. La majorité restera en Creuse ou sera envoyée en Lozère, mais le Gers, le Tarn et les Pyrénées Orientales seront servis aussi.

Ces gosses se retrouvent dans la campagne française profonde des années 60-70, on n'y a jamais vu de noirs. Un d'entre eux raconte qu'on les touchait pour voir si "ça" ne déteignait pas. Ces petits créoles comme on les appelle, devront changer de vie et passer d'une vie insouciante au soleil à une vie de labeur dans un pays dont ils ne connaissent rien.

Alors, il faut quand même être honnête, certains ont eu de la chance dans leur malheur et ont été placés dans des familles aimantes. D'autres ont dormi et mangé par terre avec le chien, traités comme des esclaves. Certains se sont suicidés, beaucoup ont survécu. Par la suite, beaucoup ont fait des recherches et sont retournés rencontrer leurs familles, décalés là aussi, ne parlant plus le créole, ne connaissant plus leur propre famille, ne trouvant plus leurs racines. Mais tous, tous, ont eu un manque, un traumatisme que rien ne pourra effacer.

Tu dois te demander quand même pourquoi je te raconte tout ça? Je m'emballe souvent pour des causes, mais pourquoi maintenant?

Parce que l'Etat français vient de reconnaître officiellement sa faute. Ce 18 Février 2014, l'Assemblée nationale vient de reconnaître officiellement l'histoire de ces petits réunionnais, après la résolution portée par la députée réunionnaise Ericka Bareigts.

Bien sûr, ils n'auront droit à aucune indemnisation, un tribunal ayant déjà statué sur la prescription des faits en 2002 quand l'Etat français a été attaqué en justice par un de ces anciens gamins pour enlèvement, séquestration de mineurs, rafle et déportation.

Mais leur histoire a été reconnue et c'est un grand pas pour eux.

Si tu veux aller plus loin et te documenter sur l'histoire de ces gamins c'est , ou .

Juste un coup de gueule, juste une info qui a du passer inaperçue chez ceux qui ne connaissent pas cette histoire, juste parce que ça me fiche dans une rage noire qu'on ait osé leur faire subir ça.

Crédit photo

Voir les commentaires

Lumières!

par Hara-kiri

publié dans Défi Décembre , y a quoi dans mon desert

Comme tu le sais déjà (si tu ne sais pas relis TOUT mon blog), je vis dans le Désert.

Ici point de magasins, première boulangerie à 3 kilomètres, on est contents, ça n'a pas toujours été le cas!

Point d'immeubles: faudrait déjà des habitants!

Point de foule: idem! A moins qu'on compte les vaches dans le champ derrière....

Point d'embouteillages: si je suis honnête, par moments on est coincés derrière un tracteur et je ne te parle pas des moissonneuses l'été! C'est très agaçant!

Point de transport en commun: celui-là j'avoue que j'ose à peine le notifier....

Mais nous avons tout de même une mairie et un Conseil municipal. Houleux sont les débats, le pouvoir même ici, monte à la tête: mieux vaut être roi de pas grand chose que roi de rien du tout!

Il y a quelques années, une affaire d'importance a agité tout ce petit monde. Les gens comme il faut du coin se battaient pour être les premiers! Je t'avoue qu'ici, dans le Désert, on n'attendait rien! On n'a jamais rien, donc on s'est fait une règle de ne point attendre sous peine d'être fortement déçus.... Faut dire que du haut de nos 9 habitants, nous avons un poids très réduits en matière de vote, surtout que deux n'ont pas l'âge de glisser fièrement leurs bulletins dans l'urne.... En reste 7, et votent-ils bien comme il faut?

Avec tout le vocabulaire et la modestie qui caractérisent les autochtones, le projet fut baptisé: l'électrification des villages.....

Mise au fait de ce projet, tu imagines bien que je me posais des questions.... L'électricité nous l'avions! Non, je ne pédale pas le soir dans la cave pour que Cherétendre puisse regarder la télé.... Surtout que si tu as suivi,dans la cave il y a une chauve-souris!

Ce projet pompeusement baptisé, tenait en quelques mots... Mettre des réverbères dans chacun des 42 villages que compte la commune. S'en est suivis, de nombreux débats sur l'emplacement desdits réverbères.... Tel lieu-dit d'une vingtaine d'habitants en méritaient combien? Surtout que la mère Joyeux (oui, comme le nain) du haut de ses 90 ans ne voyait plus bien clair et méritait d'en avoir un devant sa porte. Ou que le père Crapaud, coq de son village de 15 habitants (en comptant les morts) en voulait un devant chez lui!

Pendant ce temps là, au Désert, on était peinards, on n'attendait aucune lumière divine ou républicaine, on continuait à acheter des piles pour nos lampe-torches histoire de se déplacer nuitamment et éméchés (faut bien respecter les coutumes locales) sans se vautrer dans un fossé traîtreusement déplacé!

Quand, roulement de tambour! La liste des premiers villages électrifiés est parue dans le Bulletin Enragé Trimestriel (ne cherche pas, c'est moi qui l'ai baptisé ainsi), et surprise! Le Désert figurait dans la première tranche de ces travaux qui allaient durer de longues années. Concertation.... Pourquoi? C'était louche! Après moults débats, nous en sommes arrivés à la conclusion que non, nous n'étions pas plus intéressants pour les élus par un miracle non expliqué, mais que nous étions un des villages les plus dépeuplé (battu de peu, par celui qui ne compte qu'une seule maison et deux habitants), et que forcément on ne coûtait pas trop cher à la collectivité..

Ainsi, pour une fois et sans qu'on le fasse exprès le Désert se trouva pourvu de... Réfléchissons.... 4 réverbères qui, pour peu que tu sois raisonnable sur tes heures de sortie nocturne, t'aident à regagner intact et digne tes pénates.

Tout ce billet, fort long et surement fort ennuyeux pour un citadin, pour te dire qu'ici aussi le progrès est en route!

Comme hier, ma photo n'est pas top, ici les téléphones portables sont à chier en matière de photo ( ah bon? C'est juste le mien?)... T'es déjà content quand tu peux téléphoner.... Les piles de l'appareil photo sont HS et je n'ai TOUJOURS pas de voiture pour aller à la ville en rachete!

A demain pour un nouveau défi photo!

 Lumières!

Voir les commentaires

Défi Décembre, traquons le Père Noël!

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon desert

Aujourd'hui il nous fallait photographier le Père Noël! Stéphanie a de bonnes idées, mais là, c'était particulièrement tordu!! Tu crois qu'il n'a que ça à faire le vieux bonhomme rouge à 10 jours de Noël? Hein? Tu as pensé à tous les enfants qui lui ont fait des listes de 3 kilomètres de long, et qu'il essaye de respecter?

J'ai donc du traquer le Père Noël ou tout au moins un de ses représentants (rapide, vif et dragueur) dans le Désert. ça a été difficile, rude, je me suis mouillé les pieds, ai usé mes yeux et ai du affronter de féroces animaux! Mais j'y suis arrivée!

Tu le vois?

Défi Décembre, traquons le Père Noël!

On s'approche....

Défi Décembre, traquons le Père Noël!
Bonjour Mesdames! Je suis Noël, et vous? Un petit nom?

Bonjour Mesdames! Je suis Noël, et vous? Un petit nom?

Hey! Attendez moi mes jolies poulettes!!!!!

Hey! Attendez moi mes jolies poulettes!!!!!

C'est censuré! T'as pas vu qu'on se faisait un câlin? Alors vire de là avec ton appareil photo!

C'est censuré! T'as pas vu qu'on se faisait un câlin? Alors vire de là avec ton appareil photo!

Voir les commentaires

Soupir.... (Petit délire perso)

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon desert

J'y croyais....

Il était beau et séduisant....

Paré de ses plus beaux atours...

Promesse de combler tous mes désirs.....

Arffff! Je n'en pouvais plus de contentement!

Commençais à trier fringues montrant mes atouts!

Echaffaudais des plans de voyage et d'activités débraillées en sa compagnie.... (Là je me marre, le correcteur d'orthographe, dans sa grande bonté, me propose chauffagiste au lieu d'échaffaudais...., Ben non, je veux pas d'un chauffagiste) On se remet dans l'ambiance.

L'imaginais caressant ma peau....

Me pénétrant de sa force vitale

Arffff!

Soupir.....

Il s'est cassé la gueule de son piédestal

N'a pas tenu ses promesses

N'était pas plus courageux que ça

S'est barré lâchement ailleurs, avec une autre sans doute

Malgré sa défection, je l'attends encore

L'espère chaud comme de la braise

Soleil, ö mon soleil quand viens tu remplacer froidure et neige?

Voir les commentaires

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton