Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une journée mystère #2

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

Rappelle toi, elle est assise dans une voiture à Paris et ne sait pas du tout où elle va... C'est une journée mystère.

Les parisiens ont ils conscience de la beauté de leurs ponts ? Enfin détendue, elle se dit qu'un jour elle reviendra et photographiera les ponts de Paris. Un pont, une histoire. 6 ans qu'elle n'est pas venue à la capitale, et en général son moyen de transport étant le métro, elle va d'un point A à un point B, sans vraiment profiter de la vue, des bâtiments qui bordent les quais, des péniches. Cette péniche joliment décorée, un jeune couple? Des amoureux? Un vieil artiste?

Un tas de souvenirs d'enfance remontent à la surface, les bouquinistes où enfant, elle a acheté une gravure représentant un cheval, gravure qui l'a, depuis, accompagnée dans chacun de ses logements. La montée de la fameuse tour en comptant chaque marche à voix haute au grand amusement des adultes, le marché aux fleurs et aux oiseaux, les explications de sa mère, fière de lui faire découvrir son Paris.

La Tour Eiffel se dresse fièrement et ils s'en rapprochent sans qu'elle sache la destination finale.

Elle comprend au dernier moment, quand elle voit le musée devant elle. Le musée du Quai Branly, arts primitifs, tout ce qu'elle adore!

Sourire de contentement de son Cherétendre devant sa joie de revoir ce musée qu'elle avait visité rapidement (trop rapidement avec sa soeur et son mouflet en poussette, mouflet assez imperméable à la beauté des arts primitifs)) 6 ans auparavant. Fier de sa surprise, fier qu'elle n'ait pas deviné et heureux tout court!

Il est midi et il lui signifie qu'avant toutes choses, il faut manger. Il est vrai que le deuxième petit déjeuner pris sur l'autoroute est loin et que les estomacs protestent. Elle se dirige donc vers le café quand il accroche son bras et lui dit que non, on va au restaurant. Ses chaussettes dépareillées se marrent en arrivant aux Ombres, ambiance feutrée, serveurs très pro, vue à couper le souffle sur la fameuse vieille dame qui dresse fièrement ses 125 printemps et sur les toits de Paris.

Repas.... Mmmmm..... Excellent! Saumon cru façon Ceviche, espadon snacké et pommes et poires cuites au four accompagnées d'un sorbet fromage blanc. Que du bonheur!

Une journée mystère #2

Tout y était, la vue magnifique, l'assiette excellente, le petit vin qui va bien avec et un convive aux petits soins!

J'avoue qu'en général, j'adore faire des surprises aux gens que j'aime, et c'est, je crois la première fois qu'on m'en fait une de cette taille! Alors.... C'est inhumain! L'angoisse, les questions qui tournent en boucle dans la tête! Mais c'est tellement bon de se rendre compte que quelqu'un peut se donner du mal, vraiment, pour vous surprendre et vous faire plaisir.

Demain visite du musée!

Voir les commentaires

Une journée mystère #1

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

Une journée mystère #1

Toute cette histoire commence par un quiproquo.

Le dimanche précédent son Cherétendre lui demande de se libérer le vendredi. Elle sourit, vendredi c'est son anniversaire et il va l'emmener au restaurant le midi. Pas de soucis!

Le mercredi soir, il lui demande si par hasard, elle ferait les course le lendemain. Elle proteste que non, ça n'est pas possible, réunion fatigante tout l'après midi, qu'elle aura, en plus de la route à faire, alors les courses on verra vendredi!

Il rétorque, que non, ça n'est pas possible, vendredi c'est la journée qu'il a réservée!

Doute.... Pas le repas de midi?

Non lui répond-il, toute la journée!

Pour quoi faire?

Tu verras bien!

Et la journée, elle commence à quelle heure?

7h00 du matin, c'est le minimum!

Là je t'avoue que la fille s'est mise à douter de la santé mentale de son Cherétendre. La faire lever à l'aube le jour de son anniversaire? C'est quoi ce délire? Une plaisanterie?

Hélas, il avait l'air fort sérieux, bien qu'amusé par l'air un peu égaré de sa moitié.

Le vendredi arrive, il la réveille doucement à...7h00, et lui donne royalement une heure pour se préparer. Petit déjeuner avalé, douche prise et doute (encore!), quels vêtements mettre pour une journée mystère? Le plus simple étant d'interroger le coupable, qui lui répond souriant d'un "comme tu veux". Voilà qui n'aidait pas du tout notre dame qui venait de se prendre une année de plus dans la tronche et qui, dubitative se demandait si le style était plutôt sportif, habillé ou cool.... Elle se décida pour un jean, un chemisier, un pull et des chaussures plates. Passe partout. Pour la petite histoire, elle se rendit compte dans la voiture qu'elle avait, dans sa hâte, enfilé deux chaussettes différentes, et du coup croisait les doigts de pieds pour que la surprise ne soit pas un resto classe, où ses chaussettes rayées et fort jolies, mais dépareillées n'auraient pas été à leur aise.

8h00, départ, direction plein Nord, le GPS qu'il a pris soin de programmer sans qu'elle le voit indique 3H30 de route... 3h30 de prise de tête, de migraine, de réflexions intenses et d'angoisses. Quelle est donc cette surprise, sera-t-elle à son goût ou devra-t-elle feindre l'émerveillement afin de ne pas vexer son époux? Un resto parisien et so romantique? Une balade en bord de mer? Un spectacle? Et là, l'illumination! Elle sait! Elle a trouvé! Ils se sont tous ligués contre elle, le secret était familial, ils vont à Orly! Non, pas pour prendre un avion, faut pas pousser non plus... Mais pour y chercher Lainée, qui aimant fort sa maman, a décidé de quitter le soleil et la chaleur de son île pour venir se cailler les fesses en France pile poil le jour de son anniversaire! C'est ça! Bien sur!

Prudente et pour confirmer son intuition, elle demande innocemment à quelle heure ils seront de retour dans le foyer familial.

Oh! Pas avant 20h00 lui répond-il.

20h00? Même en trainant en route, ça fait tout de même beaucoup... Que vont ils faire à l'aéroport pendant tout ce temps? Ce ne serait donc pas l'aéroport? Ce serait pourtant une chouette surprise d'avoir ses deux filles le lendemain soir à table avec ses amis!

Elle est si sure d'elle qu'elle commence à réfléchir à toutes les choses qu'elle va faire avec Lainée pendant ses vacances, lève le nez et avec angoisse et espoir, voit une pancarte sur laquelle est annoncé l'aéroport à la prochaine sortie. Croise les doigts, les doigts de pieds, angoisse et.... La voiture ne bifurque pas, elle a perdu, retour à la case départ sans toucher 20 000!

Agacée de ne pouvoir lire en son homme comme dans un livre ouvert, énervée de ne pas savoir, elle gigote sur son siège en soupirant à fendre l'âme. L'homme se contente de sourire, très heureux de la réussite de sa surprise.

La voiture continue sa route et entre dans Paris.

Paris!

Oui, mais Paris c'est grand! L'embarras du choix la décourage, elle se cale dans son siège et profite du paysage..........

Voir les commentaires

Une princesse décatie, une copine agaçante et des énigmes tordues!

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon ordi

Une princesse décatie, une copine agaçante et des énigmes tordues!

Les contes de Noël, c'est fini pour un an! Chouette me diras tu, marre de cette niaiserie ambiante, ras le bol de cette bonté dégoulinante!

Oui mais.... J'ai quand même une jolie histoire à te raconter.... Je peux?

Il était une fois..... Une princesse plus tout à fait pimpante qui ne vivait pas dans un château et n'était malheureusement pas reine de son Désert. Cette princesse décide de lancer dans les airs ses pensées, ses coups de gueule, mais aussi ses coups de coeur et ses galères. Elle se disait que c'était une bonne façon de se débarrasser du mauvais ou de partager le bon. Elle n'avait d'ailleurs aucune illusion quant à la qualité de ses envois, et n'attendait rien en retour.

Ses pensées furent capturées, étudiées et partagées. Elle ne s'y attendait pas du tout et à son tour, elle captura, étudia et partagea.... Je t'avais prévenue, c'est niais!

Petit à petit, elle se fit de copines et des copains d'échange de pensées et le monde lui parut moins moche. Certes elle n'avait toujours pas de château, son prince charmant n'était plus tout à fait aussi pimpant, mais des pensées voyageaient dans le monde entier, passaient chez elle et repartaient chargées de ses émotions. Certaines pensées étaient plus intimes, moins partagées. certains envois n'étaient destinés qu'à une seule personne, trop silencieuse, triste ou dans une galère éprouvante.

Un beau jour elle reçut des énigmes à résoudre. Juste comme ça, pour le plaisir! Et notre princesse décatie, les énigmes, elle adorait! Elle se posa en tailleur dans son fauteuil, armée d'un verre de kir (je t'avais prévenue elle est space la princesse!) et décida de résoudre ces jeux de l'esprit. Il faut bien admettre que sur la vingtaine d'énigmes, son prince devant son désarroi l'aida à en résoudre une particulièrement tordue!

Ce jeu lui avait été transmis par Ax-L, une copine d'échange de pensées qui se maquille divinement bien, a des ongles parfaits, un talent pour fabriquer des tenues époustouflantes et, (je sais elle est très agaçante) une plume intéressante et intelligente! Ah! J'oubliais un truc, c'est la maman d'Ax-L qui est l'auteur des énigmes. Oui en plus elle a une maman au top! Agaçante je t'avais prévenue! Chaque année, un calendrier de l'Avent a énigmes est fabriqué par Maman, et notre copine Ax-L et sa tribu doivent résoudre les problèmes pour avoir le droit aux cadeaux!!!! Elle est tordue la maman d'Ax-L!

Bref, je ne vais pas non plus écrire un roman sur ma princesse plus tout à fait charmante, sa copine agaçante et ses énigmes tordues!

Elle résolut donc les énigmes, n'arriva pas à trouver la solution finale pour autant, prise de tête, insomnie et agacement!

Ax-L dans sa grande bonté l'éclaira quant à la fin de cette enquête et notre princesse put enfin reposer son esprit torturé!

Comme Ax-L en plus de ses ongles, ses tenues, son maquillage et tout le reste, est gentille, elle décida d'envoyer à notre princesse une récompense pour ses efforts. Non! Pas par les airs mais par la Poste, elle a le sens pratique Ax-L! (Je sais ça commence à faire beaucoup de qualités!).

Aujourd'hui la princesse est rentrée chez elle harassée d'avoir couru les magasins, et pour une fois n'oublia pas de passer ouvrir sa boîte aux lettres.... Et là.... Une enveloppe rebondie l'attendait avec dessus des smileys qui se marraient. (Je sais Smileys-marrer, c'est un pléonasme, mais j'ai pas trouvé mieux!)

Elle se précipita dans sa masure, déchira sauvagement l'enveloppe et en sortit une feuille d'érable bleue (c'est rare) et un petit sachet en tulle d'où deux yeux noirs la regardaient!

Une princesse décatie, une copine agaçante et des énigmes tordues!

Je te sens curieuse.... C'est quoi ces yeux noirs?

Un petit Totoro porte-clefs! Tu sais comme dans "mon voisin Totoro" le dessin animé de Miyazaki!

Une princesse décatie, une copine agaçante et des énigmes tordues!

Ax-L, elle pouvait pas deviner mais les dessins animés de Miyazaki, la princesse les a tous vus! Sa fille, Lacadette est une grande fan et elle a DVD et livres de son idôle!

Donc voilà, le Totoro a trouvé sa place sur ses clefs de voiture en compagnie de la tortue-boussole réunionnaise!

Et le feuille d'érable me diras-tu? De gentilles lignes d'Ax-L qui ne sont que pour la princesse et qu'elle n'a pas voulu partager!

Tout ça pour dire merci Ax-L, le geste a touché la princesse!

Gageons que l'année prochaine notre princesse obligera sa tribu à résoudre des énigmes Ax-Lesques histoire de les occuper en attendant Noël!

PS: la princesse s'excuse pour les photos floues, elle a un nouvel appareil et elle rame!!!!!

Edit: a la demande générale de la Pingsheuse, les énigmes sont , ne pas lire les commentaires sous peine d'avoir les réponses et c'est plus drôle!

Edit 2: ça n'est pas une feuille d'érable mais de lierre me dit Ax-L! Oui ça aussi elle savait!

Voir les commentaires

T'es une femme? Ben tu te cailles!

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

T'es une femme? Ben tu te cailles!

Nous, de genre féminin, serions plus frileuses que ces messieurs!

Les raisons invoquées sont multiples, certaines scientifiques, d'autres carrément loufoques.

Nos vaisseaux sanguins seraient de taille inférieure à ceux des hommes, notre couche de graisse elle aussi serait moindre et ça c'est une bonne nouvelle, moins musclées aussi nous serions aux dires de certains. J'ai même lu que si les femmes se mettaient à l'haltérophilie elles se gèlerait moins les fesses!

Que nenni! Billevesées que tout ceci!

J'ai, moi, Hara-Kiri, enfin une explication crédible!

As-tu fait les magasins de fringues dernièrement?

J'ai fait les soldes ce matin, je ne suis pas une dingue des boutiques, mais comme tout le monde je m'habille... Et comme je ne suis pas une crétine finie, j'essaye de le faire au moment où cet achat de raison sera le moins onéreux possible. Ce matin, donc, il faisait froid, et je recherchais des pulls. Demande raisonnable en ce mois de Janvier, rien de plus facile me disais-je. Un ou deux bons gros pulls pour affronter les frimas et accessoirement balancer définitivement mes vieilles pelures, certes encore chaudes mais franchement avachies!

Et c'est comme ça, d'un magasin à l'autre, que moi, Hara-Kiri, pas scientifique mais un peu loufoque tout de même, j'ai résolu l'énigme des femmes plus frileuses que les hommes!

Mais avant de vous donner l'exclusivité de cette découverte, laissez moi vous asséner ma définition du pull-over ou chandail en bon français. C'est un vêtement couvrant, avec des manches et chaud qu'on met plutôt l'hiver. (donc quand il fait froid, on est d'accord!)

Me voilà donc, d'un pas alerte et l'espoir au coeur, partie à la recherche du ou des tricots parfaits!

Hallucination, perplexation et désillusion!

Un truc qui commence aux épaules et qui s'arrête sous les seins, pour moi c'est un maillot de bain pas un pull!

Un truc fin que même on voit au travers c'est pas un pull non plus!

Que dire du truc fin et sans manches????

Ou du truc pailleté, strassé et à trous! Plus de trous que d'existence! Éventuellement tu le mets l'été pour aller boire un coup avec un beau mec, nuitamment à une terrasse de café, mais pas l'hiver dans le Désert!

De déceptions en déceptions, et parce que je suis curieuse, j'ai été faire un tour dans le rayon chandail mâle... Des pulls, des vrais, des chauds, avec des cols, des manches, pas de trous.....

Alors.... Je me dis que finalement les femmes ne sont pas plus frileuses que les hommes, elles subissent juste les idées pas toujours lumineuses (sauf pour les paillettes) des gens qui inventent la mode.

Ou alors...Elles vivent toutes sous des latitudes ensoleillées et tempérées même en plein hiver!

Ou alors, elles ont toutes un thermolactyl pas très sexy sous le pull de fille à trous et à paillettes!

Voilà... J'ai tordu le cou au mythe des femmes plus frileuses que les hommes! Non, ne me remerciez pas, j'aime partager mon génie!

En attendant, je n'ai toujours pas de pulls chauds, entiers et neufs!

Voir les commentaires

Balade en Côtes d'Armor sur les traces de Maï Manac'h

par Hara-kiri

publié dans y a quoi ailleurs

Je continue ma balade à Saint Efflam commencée pour cette participation au challenge "En France aussi", et vous emmène découvrir deux maisons qui ont une histoire intéressante. Commençons aujourd'hui par la Villa Ker Goz.

Mais tout d'abord, il me faut vous présenter un personnage qui est cher au coeur des habitants de Belle Isle en Terre. Marie Louise Le Manac'h, qu'on appelle couramment MaÏ Manac'h nait en 1869 à Belle Isle, elle est fille d'un meunier et 6ème enfant de la famille. Sa vie ressemble assez à un conte de fée.

Balade en Côtes d'Armor sur les traces de Maï Manac'h

A l'age de 18 ans, elle quitte sa Bretagne natale pour tenter sa chance à Paris. Là bas, elle fréquente Montmartre et les milieux artistiques. Elle y épouse un marchand et part vivre à Londres, son mari décède 6 ans après leur mariage, en 1900. Maï continue sa vie de mondaine et rencontre Antoine d'Orléans duc de Galleria dont elle sera la maîtresse pendant de nombreuses années. En 1910, elle fait une autre rencontre qui va donner un tournant définitif à sa vie et la consacrer comme bienfaitrice de sa ville natale. L'homme qui va faire d'elle une Lady, est Robert Mond, le roi anglais du nickel, il l'épouse, est anobli et le couple richissime acquiert ou fait construire plusieurs maisons et chateaux en Bretagne. Propriétaire d'un chateau à Belle Isle, Maï qu'on appelle maintenant Lady Mond, embellit, et fait de nombreux dons à sa ville natale.

Je connais la maison dont je veux vous parler aujourd'hui depuis mon enfance, je suis passée devant de nombreuses fois soit en me promenant sur la plage, soit en allant rendre une visite à la fontaine Saint Efflam. Je n'ai découvert son histoire et celle de sa propriétaire qu'il n'y a que quelques années à l'occasion de vacances avec Lacadette. Voulant l'emmener sur les lieux de mes vacances d'enfance, j'ai essayé d'en apprendre plus sur le village de Saint Efflam. j'aime faire du tourisme en étudiant l'histoire d'un lieu.

Quand on traverse Saint Efflam, on ne se rend pas forcément compte que pendant les années folles, de nombreuses maisons ont été construites par de riches industriels, Saint Efflam était alors une station balnéaire à la mode, et de nombreuses "cocottes" venaient y passer des vacances.

Lady Maï n'a pas échappé à cette mode et dans les années 30, elle y fait édifier face à la mer, une maison conçue par un architecte, mélangeant un style fantaisiste et des éléments gothiques d'une chapelle démontée à Plounérin.

Balade en Côtes d'Armor sur les traces de Maï Manac'h
Balade en Côtes d'Armor sur les traces de Maï Manac'h

Voilà notre balade s'achève ici, j'ai aimé vous parler de la petite Maï devenue Lady avec comme excuse cette maison à l'architecture peu commune.

Notre prochaine promenade en Côtes d'Armor empruntera une fois de plus la direction de Saint Efflam, où je vous emmènerai visiter une maison incroyable datant elle aussi des années folles.

Vous pouvez me retrouver sur ma page facebook ou celle du blog.

Voir les commentaires

J'ai les oreilles qui hurlent!!!!!!!!!!!!

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon silence

J'ai les oreilles qui hurlent!!!!!!!!!!!!

Acouphène: sensation auditive non liée à un son, pouvant ressembler à un bourdonnement, sifflement, tintement ressentie dans le crâne,dans l'oreille d'un seul côté ou des deux. Ben avec ça, vous êtes renseignés!

Bref, ce sont des bruits divers et variés mais très agaçants (euphémisme!) générés par mon cerveau en mal d'audition. Qu'il soit stressé au départ, je le conçois, moi aussi j'étais mal à l'aise avec ce manque de sons... Mais maintenant, merde! ça fait presque 7 ans qu'on vit tous ensemble, mon cerveau, ma perte d'audition et moi, alors point besoin de stresser, cool! On n'est pas si mal!

Bref, 6 ans que j'ai des "hallucinations auditives" dixit un toubib. Je t'en fouterais des hallucinations auditives! Dis comme ça, non seulement je suis sourde mais en plus je suis folle!

Les premiers mois ont été épuisants,les acouphènes changeaient régulièrement histoire que je ne puisse pas m'habituer. J'ai essayé de ne plus consommer d'excitants ayant remarqué que le café, le pinard et toutes autres formes d'alcool amplifiaient le volume des acouphènes. J'étais donc condamnée à avoir la tête dans le cul toute la matinée et je ne pouvais même pas boire un verre histoire d'oublier un peu mes malheurs! J'ai fini par reprendre mes mauvaises habitudes en me disant qu'il allait manifestement falloir que je m'habitue à ces nouveaux bruits qui remplissaient ma vie!

La plupart du temps, je les traite par le mépris et j'arrive presque à les oublier. Sauf que depuis deux jours, j'ai les oreilles qui hurlent. Sans savoir pourquoi, (la fatigue surement) mes bruits ont pris du décibel. Ils sont toujours 3, cocotte minute limite avion qui décolle et petite musique à droite, et cocote minute avec un son plus grave à gauche. Des fois ils s'ennuient tous les trois, alors ils invitent une petite clochette à gauche et un sifflement à droite..... Chouette! Plus on est de fous, plus on rit!.Je sais qu'un jour (demain? en mode espoir) le volume va baisser et je retrouverai mes bons vieux acouphènes de tous les jours, mais là, ça m'agace!

Si on y réfléchit bien, quitte à être sourde, il serait quand même juste que je bénéficie de silence! Qui a dit que la vie n'était pas juste?

Je m'étais dit qu'en les dénonçant à la planète entière via internet, ces fourbes allaient, honteux, se calmer. Que nenni! Il sont toujours là!

Je vous laisse, je vais me faire un kir que je vais boire à leur santé... Peut-être qu'en les noyant dans l'alcool??????

Voir les commentaires

Champagne! Une recette en bonus

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie , y a quoi dans le frigo

Champagne! Une recette en bonus

Ces fêtes de fin d'année auront été placées sous le signe du champagne... Je sais, ça n'a rien d'original.... Mais je crois que c'est quand même la première année qu'on en consomme autant!

Surement une façon de tirer la langue à la morosité ambiante, et de se dire que ce qui est pris sur la vie est une bonne chose!

Champagne donc... le nôtre, le sien, le leur et tous les autres possessifs que tu désires.

La première bouteille partagée le soir de notre arrivée en Bretagne pour fêter les vacances l'a été avec deux copines, nous l'avons accompagnée d'un petit carpaccio de coquilles Saint Jacques, et là je t'avoue qu'on se dit que la vie n'est pas si mal et que de petits plaisirs en petits plaisirs, on devrait, sans trop de peine, finir 2013 et commencer 2014 avec honneur!

Le lendemain, jour de réveillon, forcément aucune excuse n'était requise pour continuer sur notre lancée.

Idem pour le premier jour de cette nouvelle année, qui placée sous le signe d'une tempête, nous a vus jouer au scrabble en sirotant des bulles amenées par toutes les copines qui avaient affronté les éléments naturels et déchainés pour nous souhaiter plein de bonnes choses ou tout simplement pour voir les habitants du Désert en déplacement en Bretagne. Petite précision: il n'y a pas que les vieilles dames qui jouent au scrabble avec une tasse de thé, le champagne a aussi une très bonne influence sur nos neurones en perdition!

Le jour suivant, tu te dis, que ça suffit, qu'on s'est enfin arrêté dans notre course au champagne, et bien non! Invités chez des amis, nous sommes arrivés avec une bouteille sous le bras, mais eux en ayant mis une au frais, il a bien fallu faire un sort aux deux!

Nous sommes donc le 3 Janvier, après un aller retour en Côtes d'Armor, chez moi, pour serrer dans nos bras les membres de ma famille que j'aime énormément, la soupe était le seul met envisageable pour le diner.... Oui mais... Il nous restait une bouteille de champagne, triste et esseulée dans le frigo.... L'appel de la bouteille déprimée est terrible! Il a bien fallu lui faire un sort, pour (il faut bien, quand même trouver une excuse) noyer notre chagrin de partir le lendemain!

Nous sommes donc de retour dans le Désert, et plein de bonnes résolutions quant à nos kilos superflus, nous avons vaillamment résisté à l'appel des bulles. Oui mais.... Ayant ramené plein de victuailles directement sorties de la mer, nous n'allions pas les accompagner d'une vulgaire eau minérale... Sancerre!

C'est promis, nous allons nous calmer et je vais me remettre à consommer des tisanes pisse-mèmère tous les jours.

Chose promise, chose due, la recette du carpaccio de coquilles.

Découper les coquilles en tranches très fines avec un couteau céramique par exemple (on peut aussi congeler légèrement les coquilles, c'est plus facile), les étaler sur un joli plat, arroser de jus de citron vert, d'un peu d'huile d'olives, saler et poivrer, et réserver au frais. Ce sera bon à déguster une heure après.... Avec du champagne, bien sûr!

Voir les commentaires

Brèves de gare ou des vies qui se croisent

par Hara-kiri

publié dans y a quoi ailleurs

Brèves de gare ou des vies qui se croisent

Pour moi qui vis au milieu de nulle part, isolée; une grande ville et ses habitants sont une source incroyable d'inspiration. Se poser, regarder les gens, imaginer leurs histoires, leurs bonheurs, leurs malheurs est un jeu auquel je me prête régulièrement.

J'ai l'impression d'être un ethnologue observant une tribu bizarre....

Il y a quelques semaines, j'ai passé une heure à attendre dans une grande gare, j'avais bien un livre dans mon sac, mais après avoir parcouru le premier chapitre, il a bien fallu me rendre à l'évidence que les gens m’intéressaient beaucoup plus. Je me suis donc adossée à un mur, j'ai coupé le son de mon appareil, et dans mon silence j'ai décortiqué les âmes humaines croisées.

Une gare ou un aéroport, ce sont plus de petites histoires qui se croisent en s'ignorant. Un couple âgé qui s'embrasse, heureux de se retrouver. Un homme d'affaire, la petite soixantaine, costume impeccable, le pantalon cassant juste à la bonne longueur sur une paire de chaussures cirées à la perfection, vêtu d'un manteau couteux et balançant à bout de bras un sac rempli de dossiers sans doute importants. Il traverse la gare d'un pas rapide et décidé, ignorant tout des vies qu'il côtoie pour un court instant.

Une voiture de police s'arrête, quatre représentants de l'ordre établi en descendent. L'un d'entre eux à plus particulièrement attiré mon attention. Une trentaine d'années, le crâne rasé, lunettes de soleil sportives masquant une partie de son visage fermé (à 17h00 en hiver...), démarche chaloupée à la Rocky Balboa, roulant des mécaniques. Son regard d'aigle en chasse balaye la gare et il fond sur un jeune homme à l'air fatigué, lui demandant ses papiers, le jeune obtempère. Rapide coup d'oeil sur la carte d'identité, le chasseur a trouvé d'autres proies bien plus alléchantes!

Assis à une table du buffet, deux jeunes noirs boivent des cocas et un peu plus loin un jeune garçon, dreadlocks très longues, sirote un verre en contemplant sa guitare. Le représentant de la loi, se redresse, gonfle ses pectoraux, et l'air agressif, aborde les trois jeunes gens. Papiers!

Les deux jeunes noirs obtempèrent, sans discuter, un peu anxieux quand même avec ces quatre flics autour d'eux. Intimidation... Puis fouille, poches et sacs. Déception du côté de la maréchaussée, rien!

Arrive le tour du jeune baba cool tendance écolo, sa carte à la main, il a l'air de celui à qui on l'a fait de nombreuses fois... Etude minutieuse de sa carte d'identité, fouille de ses poches bras écartés, je vois bien que la moutarde, pas forte, douce la moutarde, commence à monter au nez de notre jeune musicien. Fouille hargneuse de son sac à dos, le jeune argumente un peu. Quand soudain, deux jeunes filles, jambes de sauterelle, yeux de biche et chignons flous sortent du relais et se mêlent à la scène. L'une d'elles parle avec un sourire immense aux uniformes, écarte les bras, invitant à la fouille. Elle aussi, il n'y a pas de raison! Gêne chez les trois discrets représentants de la loi, l'autre se redresse encore en continuant de fouiller les maigres affaires du chevelu. La scène se terminera assez vite, les deux jeunes femmes, avec sourire et beauté ont vite désamorcé la colère qui commençait à monter entre les protagonistes. Les flics repartent arpenter la gare, Rocky plus chaloupé que jamais. Les jeunes se congratulent, s'embrassent et se séparent. Vous avez dit délit de sale gueule? Pourtant ils étaient beaux ces trois jeunes....

La maréchaussée dépitée mais toujours fière repartie, je reprends donc mon observation de la population urbaine. Je suis dehors, fumant une cigarette dans le froid, quand deux gazelles arrivent à pieds. Magnifiques les gazelles. Pantalons derniers cris moulant leurs fesses, talons vertigineux, perruques impeccablement coiffées, bijoux clinquants, faux cils pour l'une et lunettes gigantesques pour l'autre. Elles errent comme à la recherche de quelqu'un, posent avec des attitudes très très sexy et discutent en faisant de grands gestes. Une chose me gêne sans que je puisse mettre le doigt dessus... J'observe donc plus attentivement et finit par comprendre. Mes deux gazelles magnifiques sont en fait des gazous... D'un genre masculin à la naissance et d'un genre féminin par la suite. Il n'en reste pas moins qu'elles sont magnifiques, et si j'en crois les regards des gens qu'elles ont croisés, envie ou jalousie les accompagnent.

Il est temps pour moi de mettre fin à mon étude sociologique et de repartir dans mon désert, la tête remplie de tous ces portraits. A bientôt pour d'autres petites histoires qui se croisent en s'ignorant.

Mes petites histoires sont aussi sur ma page facebook ou celle du blog.

Voir les commentaires

Meilleurs voeux?

par Hara-kiri

Meilleurs voeux?

C'est la vie!

Certains ont galéré,certains ont pleuré, d'autres ont ri, vécu, ont été heureux comme jamais.

Le passage d'une année à l'autre est une date fictive, rien ne va changer dans nos vies en un coup de baguette magique et pourtant....

Pourtant on espère, on croise les doigts, on regarde les étoiles en faisant des voeux. On souhaite une bonne année, une bonne santé, et tout et tout. J'ai toujours eu le sentiment que l'hypocrisie règnait sous couvert d'une tradition à respecter. J'aime les traditions mais j'aime encore plus l'honnêteté! Alors je vais te dire que la future bonne année de certains je m'en contrefiche, que mes bons voeux je les réserve plutôt aux gens que j'aime, que si je pouvais je me planquerais dans une grotte le temps que ces foutus voeux de rigueur soient enfin passés.

Mais je suis une fille bien élevée, trop sans doute, alors quand quelqu'un me souhaite une bonne année, je rétorque "meilleurs voeux", avec plus ou moins de conviction, mais je le fais. Une petite voix sarcastique me chuchote toujours que "meilleurs voeux" ça ne veut rien dire, qu'on peut l'interpréter comme on veut... Et oui! C'est le but! Mes meilleurs voeux pour certains sont très étroits, tout riquiquis, voire assez inexistants.

Et là, tu te dis, qu'après les milliers de billets sur "j'aime pas Noël", tu lis un billet sur "j'aime pas la nouvelle année"! Ben non, j'aime! Faire la fête ou non.... Partager un bon moment avec des amis. Mais j'aime pas cette obligation de souhaiter le meilleur au pire con que la terre ait portée!

Mon année 2013 n'a pas été mauvaise, je l'ai commencée à la Réunion, sous le soleil, avec des amis et Lainée.

La foutue fatigue qui me tenait compagnie depuis de nombreuses années m'a un peu laissée en paix, j'ai pu reprendre une vie ralentie mais presque normale, et ça, c'est un point énorme pour moi!

Lacadette évacue petit à petit la colère qui lui tient lieu de colocataire depuis des années, et nos relations s'en trouvent changées, on fait des choses ensemble et elle semble avoir digéré les coups de la vie et que je ne sois plus tout à fait la maman d'avant. C'est que du bonheur!

Bon, ça n'est pas non plus le meilleur des mondes, on vit toujours dans le Désert et je n'ai donc toujours pas de vie sociale.... Mais on ne peut pas tout avoir.....

Alors pour cette nouvelle année qui commence, je ne vous offre pas mes meilleurs voeux, ne vous souhaite rien, si ce n'est que vos souhaits, à vous, se réalisent, parce que finalement, on est les mieux placés pour garantir notre bonheur.

Voir les commentaires

Dernier Défi Décembre

par Hara-kiri

publié dans Défi Décembre

Mes rêves ou mes résolutions pour la prochaine année?

Les résolutions il y a bien longtemps que je les ignorent, à chaque fois, je ne m'y tiens pas! La preuve je fume toujours trop, mes kilos sont toujours là et je suis une bordélique non repentie.

Mes rêves alors....

Quand je serai grande j'aimerais....

Habiter en Bretagne auprès de ma famille et de mes amis

Voyager un peu, beaucoup

Mais bon comme il faut être raisonnable, un peu.... Pour cette prochaine année, je voudrais plein de livres!!!!! Une montagne de bouquins! Ne jamais en manquer, avoir hâte de passer au prochain, le choisir minutieusement dans une pile, et passer avec lui de nombreuses soirées.

Voilà passez une bonne soirée, et attaquez dignement cette nouvelle année!

Dernier Défi Décembre

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton