Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

En Février, animaux variés

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

Petit bilan de ce mois de Février qui aura été placé sous le signe du règne animal.

Plein de visites dans mon jardin, visites que j'ai pu photographier.

Mon premier visiteur est un visiteur que j'aperçois souvent, lui ou un de ses copains, mais à chaque fois impossible de le prendre en photo, sa timidité le pousse à se cacher très vite! Ce coup-ci, j'y suis arrivée! La photo n'est pas terrible, mais dis toi que c'est la seule où on identifie mon visiteur. Il était au fond du jardin et moi dans la cuisine.

En Février, animaux variés

Puis j'ai poursuivi le mois en me shootant au pisse-mèmère gingembre-miel en alternance avec thym-miel pour cause de mal à la gorge récalcitrant et de fatigue extrême.

Des visiteuses se sont alors promenées dans le jardin, et ce coup ci, j'avais l'appareil photo sous la main. Elles étaient trois, un peu timides mais je ne désespère pas de les faire revenir et de les approcher de plus près

3 poules faisanes

3 poules faisanes

Et on a déménagé Lacadette (encore!), elle quitte la coloc pour s'installer seule dans une maison. Désolée, j'avais l'appareil photo mais entre le chargement-déchargement du camion et le montage d'un nombre incalculable de meubles en kit avec modes d'emploi pas toujours très clairs, je n'ai pas eu une minute pour penser à prendre des photos.

Mais ça aurait pu donner ça:

En Février, animaux variés

Le lendemain fut douloureux.

En Février, animaux variés

Cependant, j'ai eu un invité que j'ai pensé à photographier, lui. Il y a quelques jours, assise devant mon ordinateur j'entends un bruit. Je regarde autour de moi, et pas de chat qui déboule dans le salon en courant.... ça recommence. Quelqu'un frappait à la porte de la cuisine!

Après les dames faisanes, j'ai eu monsieur qui est venu faire un tour, magnifique et très zen, il a passé une partie de l'après midi dans le jardin et surtout sur la terrasse.

En Février, animaux variés

Renseignements pris, il s'avère que ce monsieur est le mari (protecteur? maquereau?) des 3 faisanes aperçues plus tôt. Il vient quasi tous les jours à la maison, regarde par la porte et s'en va avec un air limite hautain!

Je lui donnerais bien le conseil de quitter son air prétentieux et d'apprendre à se méfier sous peine de finir dans une casserole à l'ouverture de la chasse....

Voilà, un mois qui fut tout de même assez calme. J'attends avec impatience le printemps pour pouvoir, enfin, mettre le nez dehors.

Et toi, ton mois de Février? Animalier?

Voir les commentaires

12 years a slave, Brad je te kiffe!

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

12 years a slave, Brad je te kiffe!

J'ai été au cinéma! Youhou!!!!!

Si tu me suis un peu, tu sais que le cinéma c'est pas fait pour les sourds. parce qu'au cinéma, à moins d'aller voir un bon vieux Charlot, il y a des dialogues, et que les dialogues quand on est sourd on ne les entend ou ne les comprend pas.

L'accessibilité en matière de cinéma a beaucoup progressée ces dernières années. Beaucoup de films français sont sous-titrés et dans nombre de villes françaises, nous, les sourds, pouvons donc nous initier au 7ème art.

Pour lire la suite cliquez !

12 years a slave, Brad je te kiffe!

Voir les commentaires

Petit guide de survie pour néoruraux

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon desert

Petit guide de survie pour néoruraux

Si tu me lis, tu sais que je vis à la campagne, le village compte 3 maisons habitées et 9 habitants. Cela fait 11 ans que nous vivons ici. Avant nous habitions à la périphérie d'une ville moyenne, avec par exemple un supermarché à 2 kilomètres mais des champs derrière la maison. J'ai toujours cultivé un potager, et les enfants ont toujours profité de la vie à la campagne. Nous ne nous sommes jamais considérés comme néoruraux, habitués l'un et l'autre à la campagne, même si nous n'avons jamais été aussi isolés qu'ici.

Depuis que nous avons déménagé, nous voyons souvent des nouveaux arriver, venant tout droit de la grande ville, des rêves plein la tête et des étoiles plein les yeux. La campagne c'est bucolique mais pas que!

Prenons comme exemple un jeune couple avec trois enfants qui arrivent en cambrousse, Monsieur ayant obtenu sa mutation dans le désert, Madame quant à elle n'a pas encore de travail.

Ils se décident à acheter une maison dans un lieu-dit peu peuplé, à coté d'une exploitation agricole. Leurs plus proches voisines sont des vaches, très sexy avec leurs grands yeux langoureux. Sache que les vaches, c'est bruyant, qu'il ne faudra pas te plaindre quand toute la troupe meuglera à des heures indues (pour toi) parce qu'elles ont faim, soif ou que l'heure de la traite arrive. Des vaches ça sent aussi.... Parfois très fort! Et cerise sur la gâteau, ça attire les mouches. L'été tu seras donc envahi de mouches dans la maison, mouches qui, rappelons le, font leurs besoins toute la journée absolument partout.

On peut aussi avoir le même problème avec le coq du voisin, non le coq ne va pas caler ses horaires sur les tiens, et il chante aussi le week-end et pendant tes vacances! De plus, dois-je rappeler qu'il était là avant toi, et que encore non, la "fermière" n'a pas envie de mitonner un coq au vin!

Ne t'attends pas non plus à ce que les autochtones t'ouvrent bras et portes des maisons dès ton arrivée. Des citadins, ils en ont vus beaucoup, tes preuves tu devras faire!

En cas de soucis ou de questions, ton interlocutrice sera la secrétaire de mairie. A la campagne, la secrétaire de mairie est une encyclopédie doublée d'une assistante sociale.

De deux voitures tu devras te doter. Une pour que monsieur puisse aller travailler (point de transports en commun dans le désert) et une pour toi, même pourrie, pour faire taxi pour enfants. Il y a des transports scolaires me diras-tu! Oui, en général les communes rurales sont très bien organisées pour le ramassage scolaire, les bétaillères à mômes sillonnent la campagne matins et soirs. Mais point de transports pour les loisirs des morpions. Le grand au judo, la princesse à la danse et le petit dernier à la musique, tu feras des centaines de kilomètres chaque mois pour contenter tes rejetons. N'attends pas que les loisirs soient tous à proximité, il te faudra souvent te rendre en ville, tu pourras d'ailleurs en profiter pour faire les courses.... A ce propos, un grand congélateur n'est pas inutile, ça te permettra d'économiser sur le budget essence quand monsieur sera pris d'une envie irrépressible d'un poulet en sauce....

Chose importante! L'envie de pizzas, de sushis ou de kebabs le samedi soir à 20h00, tu oublies ou tu enfiles ton plus beau tablier et tu te colles aux fourneaux. A la campagne point de pétrolettes livreuses de douceurs.

Passons aux néoruraux très très écolos, et amoureux des animaux...

Sache qu'une vache ou qu'une chèvre ne te fera du lait que s'il y a eu accouplement réussi et bébé à la clef. Vaches et chèvres ne font pas du lait non stop grâce à un claquement de doigts pour te contenter, elles fonctionnent comme nous! Sache aussi qu'une chèvre a toujours des envies de liberté et si tu ne vois pas où elle pourrait bien aller, elle, elle le sait! De plus tu peux dire adieu à tes fleurs, à tes arbustes et autres jolis végétaux du jardin. Sache qu'une vache produit jusqu'à 30 litres de lait par jour, et que ça fait beaucoup de chocolats chauds pour tes morpions et beaucoup de fromages à fabriquer. Alors à moins de ne vivre que de laitage, réfléchis!

Tu peux sans danger adopter des poules, c'est pas compliqué comme bestioles mais veille à ce que le soir, elles soient bien fermées sous peine de les voir disparaitre au profit d'un renard ou d'une fouine.

Une autre chose importante, ce n'est pas parce que c'est la campagne qu'il y a forcément des producteurs bio et des AMAP à tous les coins de champs. Donc si tu veux des légumes bio, retrousse tes manches et cultive un potager.

Voilà juste quelques petits conseils utiles si tu veux t'installer à la campagne, la vie ici a toutefois de nombreux avantages et je ferai un billet pour t'expliquer ce qu'ici on peut apprécier.

Voir les commentaires

Je l'ai adopté et j'avais le nez dedans

par Hara-kiri

publié dans Y a quoi dans ma bibliothèque

Je l'ai adopté et j'avais le nez dedans

Un jour comme un autre sur la terre.

Un jour où j'ai fait les courses alimentaires, parce qu'il faut bien manger.

Un éclat de couleur qui me fait de l'oeil, là, juste à droite de mon champ de vision. J'avais pourtant pris soin de tourner la tête pour ne pas voir, pour ne pas être tentée.

Il était beau....

Orange fluo, avec un dessin d'enfant jaune. un dessin représentant une fille. Tu sais, quatre cheveux encadrant un sourire, des bras bâtons horizontaux, une jupe en triangle, et pas de pieds bien sûr.

Je m'approche, et je suis sure que cette explosion de couleurs va finir sa vie chez moi. Je le retourne, examine avec soin le revers, ce qui n'aura servi à rien, puisque mon coeur savait déjà que j'allais l'adopter.

J'ai donc craqué, encore!

Il est resté dans la voiture quelques jours afin que je ne sois pas tentée, ayant un de ses congénères de 780 pages à finir.

Tu l'auras compris, j'ai encore acheté un bouquin!

Pavé fini, Muchachas de Katherine Pancol a été autorisé à squatter le salon. Que dire? Cherétendre m'a parlé, mais j'avais le nez dedans. La cuisine est en foutoir, mais j'avais le nez dedans. Des amis sont passés, j'ai bien été obligée de le poser, mais il me faisait de l'oeil et j'attendais avec impatience de pouvoir reprendre les aventures de toutes ces femmes.

Muchachas c'est des destins de femmes, des femmes bien différentes les unes des autres. Des destins qui, jusqu'au dernier moment ne se croisent pas. On y retrouve des amies connues, Hortense toujours avide de pouvoir et de célébrité. Joséphine déchirée entre son amour et sa fille. Zoé, amoureuse fonceuse. Et Stella, ma préférée dans ce récit, Stella abimée par la vie, abimée par un prédateur toxique. Stella qui se cache dans des vêtements trop grands d'hommes. Stella qui fait un métier d'homme, qui lit sur les lèvres (tiens, tiens!), qui adore son fils et qui vit une passion cachée avec un homme beau comme un dieu. Stella, enfin, qui essaye de sortir sa mère de la spirale infernale des coups et des humiliations.

On y croise aussi des hommes, ils n'ont pas toujours le beau rôle dans cette histoire. Ils sont souvent lâches, toxiques, ou s'enferment dans une caverne pour ruminer leurs déceptions.

Quelques extraits:

" Zoé avait toujours été prodigue de tendresse. Elle montait au câlin sabre au clair. Elle se jetait sur sa mère, enfouissait sa tête dans son giron et déroulait des confessions sans queue ni tête."

" A quoi bon prononcer des mots pour ne rien dire? On peut escamoter des vies entières en ne prononçant pas les mots qu'il faut. Les mots qu'on retient sur le bout de la langue nous enferment, ceux qu'on énonce clairement nous rendent libres. Et forts."

J'avais adoré "Les yeux jaunes des crocodiles", "La valse lente des tortues", ou "Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi", mais je crois que j'aime encore plus "Muchachas", je l'ai dévoré encore plus vite.

Un petit bémol quand même, la fin.... Qui n'en est pas une, qui nous laisse sur notre faim. Un autre tome est prévu en Avril et le dernier en Juin. Il me faudra donc attendre 4 mois pour finir l'histoire..... En Avril, je relirai donc le premier tome puis passerai au second. Puis en Juin je recommencerai..... On pourra faire ce qu'on voudra, j'aurai le nez dedans!

Voir les commentaires

Un crime d'Etat enfin reconnu

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon ordi , y a quoi dans mon desert

Un crime d'Etat enfin reconnu

Pour les plus jeunes de mes lecteurs, il va falloir faire un effort et vous transportez dans les années 60, mais je vais vous y aider.

Dans ces années là, la désertification des campagnes est dramatique, et les représentants de l'Etat s'en préoccupent. Michel Debré député de la Réunion, département français surpeuplé et affligé d'un taux de chômage record (de 40 à 60% selon les sources) a alors une idée lumineuse, transporter le trop plein de population vers les contrées sous peuplées. Un exercice mathématique aisé et simplissime. On peut ainsi résoudre d'un côté la surpopulation et de l'autre la désertification. Se préoccuper des attaches, des racines n'est pas le problème des lois et de l'Etat. L'idée est bonne, exploitons la!

S'en suit une campagne officielle de récupération des orphelins réunionnais, mais pas que.... Des gosses de familles nombreuses aussi. On promettait l'Eldorado aux parents, les mômes allaient être scolarisés et feraient de grandes études en Métropole, à condition que les parents renoncent à leurs droits, de plus, ils rentreraient pour les vacances! Personne sur leur île ne les a jamais revus.

De 1963 à 1982 (finalement c'est pas si vieux!), 1630 gamins réunionnais ont été arrachés à leur île et à leurs racines. En France, pays des droits de l'homme et de la liberté! Ils avaient de 6 mois a 18 ans, et ils sont passés du soleil, pieds nus en short à un pays froid et gris. Ils sont passés d'une existence pas si rose mais normale pour eux et chez eux, à une existence d'esclaves au profit d'agriculteurs en manque de bras.

Mets toi à la place d'un gamin qui a toujours vécu au soleil, et qui se retrouve en métropole du jour au lendemain, sans repère, sans personne connue à ses côtés, un gamin mort de trouille qui ne sait pas ce qui va lui arriver.

Ce gamin va être envoyé en Creuse, là, un centre de tri (ça ne te rappelle rien?) va être organisé. On dispatche les gosses et les envoie dans différents départements victimes de l'exode rural. La majorité restera en Creuse ou sera envoyée en Lozère, mais le Gers, le Tarn et les Pyrénées Orientales seront servis aussi.

Ces gosses se retrouvent dans la campagne française profonde des années 60-70, on n'y a jamais vu de noirs. Un d'entre eux raconte qu'on les touchait pour voir si "ça" ne déteignait pas. Ces petits créoles comme on les appelle, devront changer de vie et passer d'une vie insouciante au soleil à une vie de labeur dans un pays dont ils ne connaissent rien.

Alors, il faut quand même être honnête, certains ont eu de la chance dans leur malheur et ont été placés dans des familles aimantes. D'autres ont dormi et mangé par terre avec le chien, traités comme des esclaves. Certains se sont suicidés, beaucoup ont survécu. Par la suite, beaucoup ont fait des recherches et sont retournés rencontrer leurs familles, décalés là aussi, ne parlant plus le créole, ne connaissant plus leur propre famille, ne trouvant plus leurs racines. Mais tous, tous, ont eu un manque, un traumatisme que rien ne pourra effacer.

Tu dois te demander quand même pourquoi je te raconte tout ça? Je m'emballe souvent pour des causes, mais pourquoi maintenant?

Parce que l'Etat français vient de reconnaître officiellement sa faute. Ce 18 Février 2014, l'Assemblée nationale vient de reconnaître officiellement l'histoire de ces petits réunionnais, après la résolution portée par la députée réunionnaise Ericka Bareigts.

Bien sûr, ils n'auront droit à aucune indemnisation, un tribunal ayant déjà statué sur la prescription des faits en 2002 quand l'Etat français a été attaqué en justice par un de ces anciens gamins pour enlèvement, séquestration de mineurs, rafle et déportation.

Mais leur histoire a été reconnue et c'est un grand pas pour eux.

Si tu veux aller plus loin et te documenter sur l'histoire de ces gamins c'est , ou .

Juste un coup de gueule, juste une info qui a du passer inaperçue chez ceux qui ne connaissent pas cette histoire, juste parce que ça me fiche dans une rage noire qu'on ait osé leur faire subir ça.

Crédit photo

Voir les commentaires

Défi sportif et handicap

par Hara-kiri

publié dans Y a quoi ailleurs

Défi sportif et handicap

Je voulais écrire un billet sur le handicap ou les handicaps et comment on le perçoit qu'on soit du côté handicapé ou du côté "j'ai tout ce qu'il faut où il faut". Le sujet est complexe et même si je côtoie le handicap journellement, je ne suis pas pour autant une spécialiste des handicaps et je t'avoue que je ne savais pas du tout quelle forme donner à ce billet. J'en étais là dans mes considérations, fixant la barre clignotante de mon traitement de texte quand je suis tombée sur une info qui m'a poussée dans la bonne direction, un peu comme un vent salvateur quand tu es en panne sur ton voilier au milieu de l'Atlantique.

Pour lire la suite de cet article, rendez-vous sur Génération Blogueuse.

Défi sportif et handicap

Voir les commentaires

ça va de soi!

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

ça va de soi!

Encore un!

Et oui, encore un homme surpris, ébahi, désespéré!

Je vais finir par croire que je les attire.....

Tout ça commence par une belle histoire, un coup de foudre, deux êtres qui s'aiment, regards de merlans frits, corps aimanté à l'autre, points d’intérêt en adéquation ça va de soi, il est parfait, elle est parfaite.

L'histoire suit son cours, d'êtres parfaits, on passe à couple parfait que, c'est sûr, tous les autres envient. On se manque, on s'installe ensemble, on partage son foot et ses films de filles, ses copains lourdingues et ses copines légères, des soirées avec d'autres couples tout aussi parfaits. Puis l'envie très légitime de multiplier cette perfection arrive, de couple parfait, on devient famille parfaite, avec lardons bien élevés, ça va de soi. On éjecte les copains lourdingues et célibataires, les copines vraiment pas sérieuses et on continue ainsi. On achète une maison grande et lumineuse avec une cheminée, ça va de soi, pour pouvoir poser devant le chien gentil et parfait lui aussi. Le modèle établi est respecté, la perfection est au rendez vous.

Les copains suivent de loin l'histoire parfaite de nos tourtereaux qui n'en sont plus tout à fait là, puisque la nouvelle tombe, le drame arrive, elle demande le divorce! Patatra, les êtres parfaits dégringolent de leurs piedestaux (si si j'ai vérifié le pluriel), qu'est ce qui s'est passé?

C'est là qu'intervient l'homme parfait qui vient de se prendre une claque tout aussi parfaite.

Il ne comprend pas, il ne savait pas, pourquoi?????? Larmes et apitoiement précèdent plan de bataille et efforts démesurés pour satisfaire madame et la faire changer d'avis. C'est sûr, elle ne le fera pas, ça n'est juste pas possible! Elle ne va pas le quitter, lui, l'homme parfait, ça n'est qu'un appel au secours, elle ne peut tout simplement pas!

Hélas, trois fois hélas, madame persiste, déménage, emmenant les rejetons parfaits et laissant le chien, la cheminée et les baies vitrées.

En général, c'est à ce moment là que l'homme parfait se rappelle qu'il a une copine bien imparfaite mais de sexe féminin qui pourrait l'aider à récupérer son amour et réparer son coeur en miettes. Il fanfaronne, explique puis finit invariablement par pleurer que ça n'est pas possible, qu'il ne comprend pas, qu'il ne sait pas ce qu'elle veut....

Alors...

Elle veut qu'on la regarde comme une personne et non comme un meuble.

Elle veut un homme à la maison de temps en temps et pas tout le temps au boulot, au sport ou avec ses potes.

Elle veut des moments rien que pour vous deux.

Elle donnerait gros pour retrouver les yeux de merlans frits.

Elle veut qu'on lui dise qu'on l'aime, qu'elle compte plus que tout ou au moins un peu.

Elle veut qu'on la trouve jolie, même un peu.

Elle en a ras le cul de la famille parfaite et échangerait bien le mari parfait contre un amant imparfait, certes, mais attentif.

En général, à ce moment là, l'homme parfaitement brisé, me répond que non, ça n'est pas possible, elle n'a personne d'autre!

Elle veut aussi avoir l'exclusivité du coeur et du corps de l'homme qu'elle aime. Y en a quand même un, qui à ce moment là, a soutenu avec brio (oeil bleu sincère et offusqué) qu'il était d'une fidélité irréprochable! Pas de bol pour lui, il avait la vantardise exacerbée en matière de conquêtes et la mémoire courte!

Elle veut juste qu'on la respecte, qu'on fasse attention à elle et qu'on l'aime. C'est pas si compliqué une femme. ça va de soi tout ça!

Enfin quand je dis "elle veut", c'est plutôt elle aurait voulu, parce qu'arrivé à ce moment de l'histoire, elle veut juste oublier, tourner la page et passer à autre chose.

Vient alors le moment du "pourquoi elle l'a pas dit?!" asséné sur un ton d'incompréhension, l'oeil bleu égaré, interrogateur et sûr que l'épaule féminine a la réponse.

Elle l'a dit, souvent, a du lancer beaucoup d'appels au secours avant de décider que c'était fini.... Mais il n'a pas vu ou pas voulu voir, certain que la perfection n'allait pas fuir.

Tout ça pour te dire qu'un de mes copains vient de se faire plaquer, mais que c'est sûr celui là, je ne vais pas accueillir ses larmes et sa perfection! Pas de petite cuillère pour ramasser son coeur en miettes, je l'ai perdue (la petite cuillère)! Pas d'épaules pour l'aider à supporter le coup de tonnerre après le coup de foudre!

Parce que, l'expérience aidant, je peux te dire qu'ils s'en sont tous remis, et je n'aurais pas la prétention de penser que je les ai aidés. Et que, quand l'homme parfait a de nouveau un parfait sentiment d'invulnérabilité sentimentale, la copine très imparfaite mais dotée d'une épaule moëlleuse est oubliée....Jusqu'à la prochaine fois......

Voir les commentaires

Lire sur les lèvres, ça s'apprend et c'est épuisant!

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon silence

Lire sur les lèvres, ça s'apprend et c'est épuisant!

Je lis sur les lèvres depuis maintenant 7 ans, cette pratique s'est faite naturellement. J'ai commencé à regarder la bouche des gens, m'appliquant à comprendre ce qu'ils disaient, quand je n'ai plus eu de son.

La lecture labiale s'apprend chez un orthophoniste, encore faut il le savoir! N'ayant eu aucune information au sortir de l'hôpital, je me suis donc débrouillée toute seule, pas si mal si l'on en croit mes résultats!

J'avais déjà fait un billet sur la lecture labiale, il est .

Avec l'association de malentendants et sourds dont je fais partie, j'ai suivi mon premier cours de lecture labiale. C'est un cours collectif et nous sommes une douzaine à apprendre à lire sur les lèvres, certains qui entendent encore suffisamment pour ne pas pratiquer cet exercice quotidiennement et d'autres qui lisent sur les lèvres depuis des années.

L'orthophoniste assise face à nous, commence par nous montrer ce que donne les voyelles, comme le" iiiiii" qui étire la bouche sur les côtés, le "oooo" qui donne une bouche ronde.... Puis elle nous a expliqué deux consonnes, le "L" avec la langue qui remonte sur le palais et le "P" avec la bouche qui se ferme brièvement puis s'ouvre.

Déjà là, ça n'était pas si simple, et ça allait devenir de plus en plus compliqué. Exercices!

Tu as toutes les voyelles plus "an", "eu", "ou", "on", "in" accompagnées du "L" et du "P", et avec ça tu fais une quantité de mots faramineuse.

C'est parti pour une heure de froncements de sourcils, de rides au front, de mal au crâne! Etant bien entendu que nos appareils auditifs sont coupés et que ceux qui entendent encore ont des bouchons d'oreille. Donc silence pour tout le monde!

En vrac, on a eu, entre autres (je ne suis pas vache je ne vais pas tout vous énumérer): Le pou, la poupée, le pipeau, l'épopée, le pan, la pampa, les lampes, le lit, le puits, le lapin, le poil, le pilier.....

Après une courte (trop) pause café, on recommence!

Et là, la saturation me guettait! Je zieutais vers la sortie en me disant que je fuirais bien....

Mais regardant mes petits camarades aussi essorés que moi, je me suis dit qu'autant boire la coupe jusqu'à la lie. Fin de séance difficile, je ne comprenais plus rien! le pou dansait avec le pot, la pile s'emmêlait avec la pelle, et le lit faisait couche commune avec le lin.

Alors le bilan de cette première séance:

Il est étonnant d'apprendre un truc que l'on fait naturellement depuis des années. C'est difficile et demande une concentration extrême. De plus, il est assez désagréable d'avoir l'impression d'avoir 5 ans, d'être en maternelle et d'apprendre les sons. J'avais déjà fait l'expérience de l'orthophonie pour réapprendre à entendre avec mon oreille électronique, et j'avais trouvé déstabilisant de me sentir dans la peau d'un enfant alors que je suis adulte depuis un bon moment.

Après.... Je ne suis pas convaincue, pas convaincue du tout que ça m'apporte quelque chose....

J'ai surement pris de mauvaises habitudes en apprenant toute seule, à l'instinct, mais ça fonctionne, et je ne suis pas certaine que ses séances soient utiles, que je remplace ma technique qui n'en est pas une par une technique apprise.

De plus, lire sur les lèvres d'une orthophoniste qui articule exagérément n'a rien à voir avec la vie de tous les jours. Quand quelqu'un te tient un discours, tu vas à l'essentiel, ton cerveau ne décortique pas voyelles et consonnes, il lit globalement et tente de te donner un discours cohérent ou pas..... Ceci dit, les cours vont évoluer au fil de l'année et ce sera surement plus en adéquation avec la réalité.

En résumé, c'est surement très utile pour quelqu'un qui n'a jamais pratiqué et je le conseille à chaque fois que je rencontre un petit nouveau dans le monde du silence, mais au bout de 7 ans de pratique à l'instinct, je ne suis pas convaincue....

Voilà, prochaine séance dans une semaine, je retente et je verrai ce qu'il en est.

Allez! Je vous propose un exercice, essayez de lire sur les lèvres et vous me direz ce que vous en pensez!

Voir les commentaires

En France aussi, dans la place ... forte

par Hara-kiri

publié dans En France aussi , Y a quoi ailleurs

En France aussi est un rendez-vous mensuel à l'initiative de Voyage au féminin, Le coin des voyageurs et La terre sur son 31.

Ce mois-ci le thème proposé est "dans la place".

Je vous emmène aujourd'hui en Auvergne, plus précisément dans le Puy de Dôme, au coeur des Combrailles, visiter la forteresse de Château Rocher.

En France aussi, dans la place ... forte

Chateau Rocher a été édifié au XI ème siécle sur une falaise de 150 mètres qui surplombe la Sioule. Nous sommes sur la commune de Saint Rémy de Blot.

Ce château fait partie d'un réseau de forteresses, dont la plupart ont aujourd'hui disparues, édifiées sur la Sioule, lieu de passage entre les provinces d'Auvergne et du Bourbonnais.

En France aussi, dans la place ... forte
En France aussi, dans la place ... forte

Le château, longtemps laissé à l'abandon, s'est peu à peu transformé en ruines, aidé par les habitants des villages avoisinants qui s'en sont servis pour s'approvisionner en pierres afin de bâtir leurs maisons.

Depuis 1964 des bénévoles tentent au fil des années de le restaurer.

En France aussi, dans la place ... forte
En France aussi, dans la place ... forte

Comme beaucoup de bâtisses anciennes, Château Rocher possède son lot de légendes. Ma préférée, qui s'appuie sur des faits réels est celle de la châtelaine Catherine épouse de Hugues de Chauvigny de Blot. Hugues comme tout gentilhomme du 15ème siècle, s'adonne à la chasse au point d'en négliger son épouse. Celle-ci, s'ennuyant fort, trouva réconfort en compagnie de son confesseur ou de son garde du corps (les histoires divergent), Hugues eu vent de l'histoire, et décida de rentrer à l'improviste. Ils surprit Catherine et son tendre ami ensemble. Hugues fut prit d'une rage folle et les enferma dans la chambre de Catherine au 2ème étage de la tour Nord-Est, et les y emmura vivants.

Depuis ce temps, les jours de pleine lune, on peut apercevoir, non pas Catherine se promener dans le château mais son vertugadin (sorte de paniers que les dames mettaient sous leurs robes).

La tour de la châtelaine

La tour de la châtelaine

En continuant la visite, on peut entrer dans la tour dite des oubliettes, qui est en fait le garde-manger glacière du château.

En France aussi, dans la place ... forte

Ou la grande salle avec au fond ce qu'il reste de la cheminée.

En France aussi, dans la place ... forte

Je ne sais pas si c'est la présence de Catherine ou juste la magie des vieilles pierres qui me jouent des tours, mais je suis très zen en ces lieux et ai toujours du mal à les quitter. La prochaine fois, je tente d'y aller pendant la pleine lune et si j'y rencontre Catherine ou son vertugadin, promis je vous raconterai!

En France aussi, dans la place ... forte

Voir les commentaires

Une journée mystère #3, Quai Branly

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

Le Musée Quai Branly donc....

Ambiance intimiste, éclairages feutrés

Ce musée présente des collections d'art premier par continent, Afrique, Asie, Amérique et Océanie. C'est l'Océanie qui me fait vibrer le plus, peut-être parce que l'art africain, on connait plus et que les continents américains et asiatiques sont moins bien représentés.

Peut-être aussi parce que j'ai toujours rêvé d'aller en Australie et d'y visiter le plus de sites anciens aborigènes possibles.

J'ai toujours aimé ce qu'on appelle l'art primitif qui pour moi n'a rien d'un art mineur. C'est une sensibilité, un talent des artistes peintres, sculpteurs qui me fascinent.

Allez! Visite!

Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly

Et la cerise sur la gâteau d'anniversaire déjà fort décoré, l'exposition temporaire Kanak.

Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly
Une journée mystère #3, Quai Branly

Vous pouvez retrouver l'expo temporaire Kanak , la dernière photo vient de leur site, les miennes étant vraiment trop moches!

Pour finir la journée, nous avons repris la route vers le Désert, sommes rentrés à 22h00 fourbus, claqués mais heureux.

Lui de la réussite de cette journée qu'il avait longuement préparée, elle parce qu'elle s'est sentie aimée....

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton