Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La philo et moi...

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans ma vie

La philo et moi...

Alors que les sujets de philo du Bac cuvée 2013 viennent de tomber, je viens de lire un article sur les notes de philo des gens connus....

Je ne suis pas connue mais..... J'ai eu sensiblement la même note que Karl Zéro! Il ne se rappelle plus s'il a eu 5 ou 6, moi je sais, j'ai eu 6!!!!

Retour en arrière de quelques années.....

J'étais en section scientifique mais pour être honnête, mes gouts me portaient plus vers le littéraire... Mode de la sélection par les maths, et manque de courage pour imposer mon point de vue, surement.

J'avais donc hâte de commencer cette année de Term pour, enfin, savoir ce qu'était la philo.

Quand on a su qui était notre prof, on était à la fois soulagés et déçus. Soulagés de ne pas avoir l'ayatollah de la philo qui faisait apprendre par coeur des passages entiers de bouquins et déçus de ne pas être tombés sur la star philosophe du lycée avec qui les cours étaient vivants et intéressants.

De celui qui allait nous supporter toute une année, on ne savait pas grand chose si ce n'est qu'il était jeune...

Le premier cours arrive, le prof entre. Blond, 32 dents blanches, la mêche impeccable (les années 80 ont été ravageuses pour les mèches!), vêtu d'un super jean moulant et à la mode, et d'un débardeur, je vous passe la description des chaussures a ponpons, c'est plutôt le débardeur qui sera la star de ses cours.

Imaginez une classe de 30 post ados, obnubilés par leurs notes en maths, physique et bio, qui attendent de jauger le philosophe afin de savoir s'ils pourront faire leurs exos de maths pendant ses cours....

Il se présente et spécifie tout de suite qu'il déteste les matheux, n'a jamais demandé à nous avoir, a même essayé de plaider sa cause auprès de l'administration pour se débarrasser de nous, mais en pure perte. Gloups!

Il continue le discours en expliquant qu'il va tout de même tenter de mettre un peu de culture dans nos têtes pas faites du tout pour ça.... Regloups!

Et que donc, il ne supportera pas le chahut en cours... Reregloups!

ça démarrait mal....

Au premier rang, une rangée de pintades (définition de la pintade: animal paré de ses plus beaux atours ayant la fâcheuse tendance à ricaner bêtement) bouches bées, le regarde avec admiration et l'air très intéressé par les propos du maître en philosophie... Au milieu, des gens peu intéressés, au fond,moi, plutôt genre jean-baskets et pull large assise à côté de mon pote rockeur attardé en blouson de cuir noir, santiags et banane gominée avec soin tous les matins.

Bon... Laissons lui tout de même une chance de nous cultiver, ça doit être fort intéressant la philo.

S'ensuit un trimestre de cours magistraux et inintéressants où les héros de la classe étaient les biceps de Monsieur. Tableau: visualisez bien le blond serré dans son jean, la mèche retombant mollement sur son front, les bras dans le dos afin de faire jouer ses biceps au bénéfice des pintades du premier rang.... Les dites pintades bavaient d'envie sur leurs copies, se disant qu'avec un peu de chance elles réussiraient à attirer l'attention du bellâtre, puisque le Monsieur aimait plutôt la jeunesse et sortait avec une fille de Première.... Je vous passe ses discussions avec le premier rang, toutes dents dehors, l’œil concupiscent et le regard plongé dans les décolletés que les pintades arboraient.

Les rangs du milieu et du fond, commencèrent à trouver le temps long.... Les classeurs de maths et autres disciplines scientifiques firent leur apparition sur nos tables, et les discussions portèrent plus sur la trigo, la génétique ou la chimie, que sur Niestche, Socrate ou Platon....

Certes, Le Maître faisait son cours pour le premier rang mais désirait tout de même que les autres soient silencieux et admiratifs. Il a fini par nous faire un speech sur l'inutilité de notre présence, et que, si d'aventure nous décidions de ne plus venir nous instruire, il ne s'en plaindrait pas.... Il n'a pas fallu me le dire deux fois! Je n'y suis jamais retournée! J'ai fait mes devoirs que je lui faisais passer par d'autres élèves, et il me les rendait par le même canal.

Début Juin, le jour du bac arrive, 4 heures de philo, discipline que je n'avais pas étudiée, mes révisions s'étaient bornées à regarder le programme, les auteurs et apprendre quelques citations.... Au bout de deux heures, j'avais fini et j'attendais les autres au café. Le sujet qui est tombé cette année là, n'avait pas été étudié de l'année. Ben oui, on ne peut pas draguer les pintades et boucler le programme, il faut faire un choix! Les notes de la classe ont été catastrophiques, et mon 6 était dans la moyenne....

Moralité: mes condisciples qui avaient continué à subir dents blanches, biceps et bave de pintade ont bien regretté de n'avoir point suivi mon exemple!

ça doit quand même être intéressant la philo.... Et vous, quels souvenirs avez vous de vos cours de philo?

Commenter cet article
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton