Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La douce Péronnelle

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon arbre

J'ai envie de commencer cette série de billets sur mes ancêtres par une femme, galanterie oblige et puis parce que les femmes sont en général oubliées dans l'histoire ,même familiale.

Péronnelle voit le jour en 1591 à Pordic, un joli port des Côtes d'Armor. Papa est notaire et maman affiche une particule. La vie pourrait être plus difficile! Mais Péronnelle est une femme et en tant que telle, son travail est de se marier, de satisfaire l'élu et surtout de fabriquer des héritiers.

En 1608, à l'âge de 17 ans, on marie Péronnelle à un notaire (comme papa), prénommé Etienne qui affiche gaillardement ses 30 ans. Les enfants ne se font pas attendre, et l'année suivante elle accouche d'une fille, Anne. Les méthodes de contraception n'étant pas tout à fait au point au 17 ème siècle, Péronnelle aura 8 enfants avec son Etienne. Anne en 1609, Catherine en 1611, Bastienne en 1612, Olivier en 1614, fichtre! Enfin un garçon, on commençait à croire que Péronnelle ne savait faire que des filles, on murmurait même qu'elle y mettait de la mauvaise volonté et qu'Etienne aurait fait une mauvaise affaire en l'épousant. Puis vinrent Raoul en 1617 (mon ancêtre), Baptiste en 1621, Catherine numéro 2 en 1624 , par moment on manque d'imagination... En Décembre 1627, son mari décède et le petit dernier Yves nait en Juillet 1628! Ne comptez pas les mois, je l'ai fait, l'honneur est sauf! Voilà notre Péronnelle agée de 37 ans, seule a la tête d'une grande famille! Comme l'époque ne se prêtait pas aux famille mono parentales et que, de plus la Péronnelle avait un porte feuille bien garni, on la remarie!

Elle épouse donc une particule, Charles, en 1628.... Je sais, elle n'est pas restée veuve très longtemps, le romantisme et le vague à l'âme n'était pas non plus à la mode. De plus je soupçonne qu'elle n'est pas vraiment eu le choix! Ils auront un fils pour sauver l'héritage et le titre à rallonge de papa, Robert né en 1630. On ignore quand Charles son second mari décède, mais ce qu'on sait en revanche c'est qu'elle se remarie en 1654, avec un monsieur de 10 ans de moins qu'elle, le monsieur en question se prénomme Yves et est écuyer.... Là, j'avoue que je pense que ce mari là, c'est elle qui l'a choisi!!! Mon côté romantique, sans doute.....Après tout, ça ne serait que justice, Péronnelle a fait le travail qu'on demandait, et n'étant plus en âge d'enfanter, elle a bien le droit de s'amuser un peu! Enfin, je l'espère pour elle.

L'écuyer ne dure guère, elle l'enterre en 1661 soit 7 ans après l'avoir épousé. Voilà notre Péronnelle agée de 71 ans veuve pour la troisième fois à une époque où les femmes décèdent jeunes et souvent en mettant au monde des enfants. Pas grave! Elle se remarie l'année suivante, avec une fois encore un écuyer, qui a son âge, celui-ci.... J'imagine qu'à 72 ans l'écuyer ne devait plus être très frais...

J'ai longtemps rêvé qu'elle enterre aussi celui-là et se remarie encore et toujours.... L'histoire s'arrête là, Péronnelle décède en 1672 à l'âge respectable de 81 ans, et son mari se remarie, lui....

Voilà l'histoire de la douce Péronnelle qui, sans le faire exprès aura bousculé les statistiques de l'INSEE, et aura eu 4 maris!

Commenter cet article

Hara-kiri 21/01/2013 20:27

J'en ai d'autres en réserve....

Namfarang 30/12/2012 20:01

sacrée péronelle, j'ai adoré ce récit, et je me réjouis des suivants, s'ils sont aussi ... vivants que péronelle

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton