Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je suis bordélique!!!

publié dans y a quoi chez moi

 

J’aime bricoler, et comme la maison n’est jamais finie, je m’éclate !!!Je viens de terminer la déco du salon (un enduit ciré beige) et j’ai décidé de refaire notre chambre. Quand nous avons emménagé ici, elle a été surnommée la bonbonnière : rose, partout !!! Moquette au sol rose et moquette murale rose ! Hara-kiri, je vous le dis !

 

En bonne mère de famille, j’ai privilégié les chambres des chieuses qui elles aussi, étaient moquettées du sol au plafond, bordeaux pour Lainée et Bleu glacier pour Lacadette…. Je m’étais donc contenté d’arracher la moquette murale dans la chambre conjugale….10 ans ont passés.

 

J’ai donc décidé d’agir ! Mais avant de repeindre cette chambre, il faut la vider. Et là, gros souci ! Je viens de m’y mettre…Un inventaire à la Prévert ! (sans le raton laveur)

 

Au rayon Cherétendre, des pantalons trop grands, des anciens pantalons trop petits mais qui, vu que Cherétendre pratique une géométrie variable de courbe descendante depuis qu’il fait du sport, pourraient peut-être redevenir des pantalons du moment. Des cravates, nœuds faits, puisque Cherétendre détestant cet accessoire, ne s’est jamais donné la peine d’apprendre à le nouer, et a  toujours trouvé un mâle charitable pour attacher cet emblème de l’élégance masculine autour de son cou.

 

Mon rayon : pas grand-chose à jeter, j’y étais passé en mode tri par le vide, il y a peu. Mais quand même un bas de pyjama rayé sans le haut, mon doudou de quand j’étais petite (mais je savais qu’il était planqué là), deux chemisiers riquiquis (mon dieu ! J’arrivais à rentrer là-dedans !)

 

Au rayon « c’est qui qu’a fait ça ? » : une nappe rouge égarée depuis…longtemps. Des serviettes de table, jamais deux fois la même, pratique ! Un bâton de pluie, comme s’il ne pleuvait pas déjà assez dans notre désert ! Deux paires de béquilles, celle de Cherétendre (ben oui, il est sportif) et celle de Lainée (maladroite de naissance) qui s’est barrée loin, très loin en me laissant son bazar. Une boîte en carton avec dedans (j’avoue avoir hésité à l’ouvrir, de peur de tomber nez à nez avec le fameux raton laveur), 3 paquets de kleenex (neufs quand même), un napperon et un gant en laine rayé (le deuxième s’est surement tiré pour faire sa vie sous d’autres cieux avec mon haut de pyjama). Des cadres stockés là au gré des travaux, mais pas le Modigliani que je cherchais.

Bon, une partie de la chambre triée, je vais prendre une douche (parce que j’ai omis de vous parler de la poussière), je continue demain.

Hara-kiri !

Commenter cet article
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton