Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bilan d'incompétence

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon silence

Il y a quelques années, mon Moi Tout Sourd Tout Neuf a décidé de se prouver que j'étais encore utile a quelque chose. J'ai donc entamé des démarches pour trouver chercher du travail. Je suis allée voir une grosse association nationale d'aide aux sourds qui m'a fourni une interface de communication (personne chargée de m'aider à comprendre mes interlocuteurs par tous moyens à sa disposition: langue des signes, écrit ou articulation) qui m'a accompagnée et guidée.

Inscription a Pôle Emploi et à Cap Emploi (organisme chargé de l'insertion professionnelle des personnes handicapées).

On me demande si je suis d'accord pour faire un bilan de compétences, j'accepte, me disant qu'effectivement ça peut être utile..... Naïve que je suis! Pôle emploi m'explique aussi qu'un appel d'offres a été lancé RIEN-QUE-POUR-MOI, afin de trouver un prestataire connaissant la surdité. Et ben! Drôlement top tout ça! Ce sera donc long et je ne pourrai commencer ce bilan de compétence qu'à la rentrée de Septembre. Pas grave, du temps j'en ai à revendre. ( Vends temps en trop à personnes en manquant et prêtes à payer. Faire vos offres sur ce blog, merci!)

Fin Juillet je reçois une convocation, mon bilan démarre début Août. Panique! Mon interface est en vacances! Que faire? Refuser et attendre Septembre au risque de passer pour une personne non motivée, ou se botter les fesses et y aller???? Mon Moi Tout Sourd Tout Neuf ( MTSTN) décide d'envoyer son 38 dans mon fessier et allons-y!

Dire que j'angoisse est peu dire, MTSTN me rassure en me disant qu'on a sélectionné un PROFESSIONNEL SPECIALISTE DE LA SURDITE!!!!! Non mais!

Un homme charmant m'accueille et commence à parler de face, de dos, de profil..... Panique!!!! Il a déjà vu des sourds lui????? Je lui explique que je lis sur les lèvres et que, même avec beaucoup de bonne volonté, je n'y arrive pas s'il me tourne le dos.... Intense réflexion de sa part! (Si, si! Rides de concentration et tout!).

Lui - Dites moi comment il faut faire, me dit-il, vous êtes ma première sourde....

Un dépucelage! J'adore! MTSTN grince des dents!

Lui - Bon.... Comment va-t-on remplir les formulaires? (Reconcentration.... Longue..........)

Vous pouvez peut-être les remplir directement sur mon ordinateur? Ce serait plus simple, c'est possible?????

Oui je sais écrire! Là, même MTSTN commence à paniquer et à se dire qu'on est très très mal barrés!

Mon CV:

Lui - Vous avez un BTS de commerce, c'est bien ça! Avez vous cherché dans cette voie?

MTSTN - Euh..... Vous connaissez beaucoup d'entreprises qui vont embaucher un commercial qui ne téléphone pas?

Lui - Ahhhh........... Vous ne téléphonez pas........... C'est un problème.

C'est un gag? Il est où le spécialiste? Caché dans le placard? Y a une caméra? C'est mon quart d'heure de gloire???? Je passe à la télé?

Lui - Avez vous des envies, des pistes à explorer pour votre futur emploi?

MTSTN très fier:- Ouiiiiiiiii! J'avais pensé faire une formation pour travailler en bibliothèque, je m'y connais pas mal en littérature, dans mes précédents emplois j'ai toujours été au contact du public, et de plus, je peux aussi faire l'accueil en Langue des Signes, ce qui n'est pas négligeable....  (Espoir)

Lui - Mais c'est intéressant! Une formation..... ça va pas être facile, mais je vais me renseigner....

MTSTN - Merci. La difficulté étant surtout qu'il faut rendre la formation accessible.

Lui - Accessible?????

MTSTN - Oui, il me faut un preneur de notes ou au pire, les notes des formateurs.

Lui - ça ne va pas être facile!!!!

Fin du premier entretien..... J'en sors mi figue mi raisin, sans trop savoir si je penche plutôt côté figue ou côté raisin. MTSTN me rebooste en m'expliquant que le monsieur va se renseigner et que ça va aller.....

Deuxième entretien: Le monsieur souriant m'annonce qu'il a travaillé dur et qu'il a des pistes! Il était super fier de lui..... Arffff! ça va enfin avancer!

Me propose en vrac:

 

- Conducteur de poids lourds (pas le droit de passer les permis spéciaux pour les sourds).

- Carriste, là il est sur, il y a une formation dans la région pour les sourds (fier de lui).

MTSTN - Euh.... C'est quoi le rapport avec bibliothécaire?

Lui - C'est un début! Vous allez apprendre à ranger, organiser!

Deux jours et je finis écrabouillée parce que je n'aurai pas entendu le bip de recul de l'engin...Il veut se débarrasser de moi, c'est sûr! Et quand on connaît mon habileté pour manoeuvrer ma petite auto, on peut douter de ma capacité à conduire tout autre engin potentiellement dangereux;....

Lui un peu agacé - Nounou agréée?

MTSTN - Vous vous rendez compte de l'angoisse? je n'entendrai pas les enfants! Et aucun parent ne me confiera son gosse!!!!

Lui - Vous pouvez être nounou pour enfants sourds! ( Na!)

MTSTN - Dans mon désert???? Y en a??????

Fin de l'entretien, je suis chargée de réfléchir (et d'y mettre un peu de bonne volonté). MTSTN a le moral dans les chaussettes, et je ne sais plus quoi faire pour lui remonter!

Les entretiens suivants se dérouleront avec deux autres personnes (j'ai du faire peur au premier...), qui bien entendu ne connaissaient rien à la surdité. A chaque changement d'interlocuteurs, il m' a fallu expliquer ce qu'était la surdité au quotidien. ( Je lis sur les lèvres, je ne téléphone pas, je suis prête à faire une formation mais il faut que ce soit adapté....)

La seconde intervenante était la pire, un sourd ou une sourde ne pouvait RIEN faire!  Elle ne pouvait pas faire de miracle, tout de même! Impossible de travailler sans téléphone et en ayant un mode de communication aussi bizarre. ( Vous ne touchez pas d'aide de l'Etat pour votre handicap?) Non! Et même si c'était le cas? J'aurais le droit d'espérer travailler, non?  MTSTN est sorti de là en larmes, l'égo rabougri, prêt à aller acheter une corde pour se pendre.

La troisième intervenante était tout le contraire, je pouvais TOUT faire! Je lui ai expliqué que le premier ramait, que la seconde me pensait foutue, et qu'au final après des heures de parlottes épuisantes je n'avais pas avancé d'un pouce dans ma recherche d'emploi.... Elle m'a rétorqué que c'était dommage mais que le bilan étant terminé, il n'y avait plus grand chose à faire même avec beaucoup de bonne volonté!

Bilan: Je devais chercher des pistes pour me réorienter et au besoin faire une formation accessible.... Médite tout ça, mets le dans ta poche bien au fond, fourre ton mouchoir par dessus et pleure!

Pas un bilan de compétence mais un bilan d'incompétence!!!!!

Commenter cet article

namfarang 11/07/2013 10:37

ben tiens ce genre de billet envoyé aux autorités politiques et autres directeurs de pôle emploi ne pourrait pas faire avancer le schmiblick? pour toi et d autres personnes sourdes?

Hara-Kiri 11/07/2013 11:35

Je t'avoue que toute cette période a été noire, et après je n'avais plus vraiment envie de me battre....
J'ai redressé la tête, et j'essaye de faire avancer les choses via l'associatif, à mon petit niveau..... Mais j'ai complètement laissé tomber la recherche de formations!

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton