Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un an sans gluten, ni produits laitiers. Bilan

par Hara-kiri

Un an sans gluten, ni produits laitiers. Bilan

Pour tout un tas de raison de santé, et parce que cette dernière se dégradait de plus en plus, j'ai décidé de me soigner autrement.

J'ai donc changé de médecin, et trouvé quelqu'un à l'écoute, qui essaye de trouver des solutions à mes multiples problèmes en jonglant entre médecine traditionnelle et autres médecines.

La première étape a été de bannir de ma vie le gluten et les produits laitiers. Rendez-vous avec le médecin le mercredi, le dimanche je débarrassais mes placards à la grande joie de Lacadette qui repartait chez elle avec tout un tas de nourriture.

Les débuts ont été laborieux, les courses me prenaient des heures, obligée que j'étais, d'ausculter toutes les étiquettes des produits achetés. Il y a du gluten partout! Ensuite, il m'a fallu cuisiner autrement parce qu'une quiche lorraine sans crème fraîche, sans lait, sans gruyère et avec une pâte sans gluten, ça n'est plus tout à fait une quiche... 

Mes filles m'ont acheté des livres de recettes, certaines simples, d'autres demandant trop de produits différents, mais j'apprenais. J'apprenais à me servir de farine de riz, de pois chiche ou de maïs, à utiliser le lait d'amandes ou de riz, ou la crème de soja, d'amandes ou de riz. il ya eu des gâteaux ratés, en particulier une buche bavaroise au citron dont tout le monde parle encore avec le fou rire. Mais il y a eu aussi de jolies découvertes. 

Bilan: La fatigue qui me tenait compagnie depuis onze ans, générant baisses de tension et malaises s'est envolée. Je suis en forme! Les douleurs articulaires qui m'avaient fait envisager d'acheter une canne pour les jours les plus durs, se sont bien estompées. La spondylarthrite est toujours là, j'ai encore des crises, mais hors crises, je vais bien et ne prends presque plus d'anti inflammatoires.

Oserais-je te parler de mon transit intestinal? Il va bien lui aussi! Je prenais également depuis des années des médicaments pour un ulcère, je n'en prends plus. Mon estomac va aussi bien que possible. Et j'ai retrouvé la sensation de faim, que je ne connaissais plus depuis longtemps.

Le coût: Alors oui, les produits sont plus chers, je suis souvent obligée d'aller acheter en magasin bio. Mais, je me rattrape sur le fait qu'il est impossible, ou presque, de trouver des produits cuisinés, donc je cuisine tout moi-même avec des produits frais, et c'est beaucoup moins cher. En outre, on mange beaucoup de légumes et de fruits, que j'achète chez un grossiste à des prix corrects.

Le temps: Forcément, comme je dois cuisiner plus, ça me prend plus de temps que de coller une pizza surgelée au four, mais j'aime cuisiner. Je t'avoue que certains soirs, je manque d'idées, ou de courage et j'adorerais acheter des bouchées à la reine, ou faire vite fait des croque-monsieurs. Mais c'est comme ça.

Le manque: le fromage! Pas trop le plateau de fromages, mais le parmesan ou le gruyère pour les gratins. 

La vie sociale: Ma vie sociale est déjà compliquée, puisqu'en tant que sourde, j'ai des problèmes de communication qui peuvent faire peur aux autres. rajoute à ça, un régime impossible, et tu obtiens une chieuse qu'on évite d'inviter. Si toutefois, on m'invite, je signale que je suis sans gluten et sans produits laitiers, en précisant où on trouve le gluten et que oui, le beurre est un produit laitier. J'arrive toujours avec mon pain, et en vacances avec les copines, je trimballe mes farines, mes laits et crèmes et mes bières sans gluten. Je cuisine et elles aiment. En fait, c'est assez rigolo, ça se passe très bien avec les gens pour qui ma surdité n'a jamais été un obstacle... Esprit ouvert, peut-être?

Le restaurant: J'y suis retournée quand j'ai maitrisé le régime, afin d'être certaine d'identifier les pièges dans les menus. Le principal problème reste les desserts, je suis abonnée aux salades de fruits et aux sorbets, mais qu'importe. Je mange de plus en plus asiatique et découvre des saveurs inconnues.

Le petit avantage: J'ai perdu dix kilos et je te prie de croire que je mange! Je cuisine des viandes en sauce et je patisse beaucoup. Je fais le poids que je faisais il y a quinze ans, et j'aime beaucoup ma nouvelle silhouette!

Voilà, si tu as des questions, ou s'il y a des aspects de ce régime que j'ai oubliés, n'hésite pas à me demander.

 

Commenter cet article

La Carne 20/10/2017 15:35

je n'en reviens pas des bénéfices!! Je n'aurais jamais imaginé!

Dorothée 18/10/2017 20:44

Bravo ! J'évite le gluten, c'est difficile.. et puis j'ai quelques compulsions alimentaires alors parfois je craque, je sais que j’aurai mal au ventre le lendemain etc... mais voilà ... je le fais quand même. Je constate aussi de grand bénéfices avec une alimentation sans gluten, au niveau intestinal comme tu le dis j'ai également constaté plus de tonus et un meilleur moral !. c'est véridique. Je mange des produits laitiers, je ne pourrais pas me passer de fromage ! Mon père souffre également d’une spondylarthrite ankylosante, il n'a jamais souhaité modifier son alimentation pourtant je suis sure qu'il s'y retrouverai au niveau de son ventre, il a toujours au de gros problèmes à ce niveau là ... bon..:). Merci pour ton petit retour d’expérience !

Hara-Kiri 19/10/2017 08:57

J'ai fait un écart au régime, une fois, au restaurant. Crème fraîche dans la sauce, c'était bon! 12 jours de douleurs jour et nuit, alors maintenant j'évite. :)

Meghan/Morrigan 17/10/2017 19:26

Fécilétations pour respecter les grandes lignes infranchissables de ce genre de "régime" ! Parfois je pense (j'ai pensé longtemps ! ) que le bio et le gluten c'est une question de mode etc etc... Et puis voilà qu'une de mes filles a décréter d'être végétarienne. OK...c'est ton choix, je respecte mais c'est tout de même moi qui doit m'y coller en cuisine hein ! Et j'en ai marre de faire dix casseroles de plats (ouais j'exagère... un peu... 5 on est à quatre.) Mais entre les légumes, féculents (car il lui faut un apport nutritif que JE vais devoir calculer car elle m'a pas trop aider sur ce coup là) et les achats soi-disant bio-végé de steak de graines et autres... j'ai du mal.

Hara-Kiri 17/10/2017 20:02

Alors... J'avais pas trop le choix non plus. C'était à essayer et ma forme n'a pas été aussi bonne depuis des années, ça ne résout pas tous les soucis, mais ça m'aide grandement. Pour le bio, j'aimerais, mais pas les moyens. Pour la viande, j'en mange et j'aime, même si j'ai tendance à préférer le poisson. Quant aux steaks vegan ou autres, j'ai essayé chez une copine et je ne suis pas fan, je crois que je préfère mes légumes seuls! Bon courage pour l'équilibre des menus, ça doit être rude (chiant?). Bises

Lili 17/10/2017 16:56

Merci pour ce récit !
Il m'intéresse d'autant plus que je dois arrêter, au moins temporairement, le blé et les produits laitiers mais n'ai pas non plus le droit au riz, aux soja, aux amandes, noisettes, pommes de terre & Co. Cela ne fait qu'un peu moins de 3 semaines mais quelle galère ! J'ai déjà quelques loupés à mon actif, surtout que toutes les recettes sans gluten indiquent "farine de riz". J'ai encore du mal à savoir quelles farines peuvent la remplacer.
Au bout de combien de temps as-tu vu du mieux ?
L'une de mes cousines a arrêté le gluten et a perdu elle aussi 10 kgs en 1 an. Fou !

Hara-Kiri 17/10/2017 19:26

Petite précision, ce régime a été accompagné de probiotiques pour que mes intestins refonctionnent correctement plus rapidement. Voilà! Si tu as d'autres questions...

Hara-Kiri 17/10/2017 19:14

Là c'est la galère, parce qu'on remplace les produits laitiers par des produits à base d'amandes, noisettes... Idem pour les farines. Fécule de pommes de terre, j'imagine que non plus... Farine de maïs? de pois chiche? Essaye en mélangeant plusieurs farines autorisées. Suis le lien, il y a un bon article sur les farines: http://jecuisinesansgluten.com/farines-sans-gluten/
Je me suis sentie mieux au bout d'un mois, un mois et demi.

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton