Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Balade en Côtes d'Armor sur les traces de Maï Manac'h

par Hara-kiri

publié dans y a quoi ailleurs

Je continue ma balade à Saint Efflam commencée pour cette participation au challenge "En France aussi", et vous emmène découvrir deux maisons qui ont une histoire intéressante. Commençons aujourd'hui par la Villa Ker Goz.

Mais tout d'abord, il me faut vous présenter un personnage qui est cher au coeur des habitants de Belle Isle en Terre. Marie Louise Le Manac'h, qu'on appelle couramment MaÏ Manac'h nait en 1869 à Belle Isle, elle est fille d'un meunier et 6ème enfant de la famille. Sa vie ressemble assez à un conte de fée.

Balade en Côtes d'Armor sur les traces de Maï Manac'h

A l'age de 18 ans, elle quitte sa Bretagne natale pour tenter sa chance à Paris. Là bas, elle fréquente Montmartre et les milieux artistiques. Elle y épouse un marchand et part vivre à Londres, son mari décède 6 ans après leur mariage, en 1900. Maï continue sa vie de mondaine et rencontre Antoine d'Orléans duc de Galleria dont elle sera la maîtresse pendant de nombreuses années. En 1910, elle fait une autre rencontre qui va donner un tournant définitif à sa vie et la consacrer comme bienfaitrice de sa ville natale. L'homme qui va faire d'elle une Lady, est Robert Mond, le roi anglais du nickel, il l'épouse, est anobli et le couple richissime acquiert ou fait construire plusieurs maisons et chateaux en Bretagne. Propriétaire d'un chateau à Belle Isle, Maï qu'on appelle maintenant Lady Mond, embellit, et fait de nombreux dons à sa ville natale.

Je connais la maison dont je veux vous parler aujourd'hui depuis mon enfance, je suis passée devant de nombreuses fois soit en me promenant sur la plage, soit en allant rendre une visite à la fontaine Saint Efflam. Je n'ai découvert son histoire et celle de sa propriétaire qu'il n'y a que quelques années à l'occasion de vacances avec Lacadette. Voulant l'emmener sur les lieux de mes vacances d'enfance, j'ai essayé d'en apprendre plus sur le village de Saint Efflam. j'aime faire du tourisme en étudiant l'histoire d'un lieu.

Quand on traverse Saint Efflam, on ne se rend pas forcément compte que pendant les années folles, de nombreuses maisons ont été construites par de riches industriels, Saint Efflam était alors une station balnéaire à la mode, et de nombreuses "cocottes" venaient y passer des vacances.

Lady Maï n'a pas échappé à cette mode et dans les années 30, elle y fait édifier face à la mer, une maison conçue par un architecte, mélangeant un style fantaisiste et des éléments gothiques d'une chapelle démontée à Plounérin.

Balade en Côtes d'Armor sur les traces de Maï Manac'h
Balade en Côtes d'Armor sur les traces de Maï Manac'h

Voilà notre balade s'achève ici, j'ai aimé vous parler de la petite Maï devenue Lady avec comme excuse cette maison à l'architecture peu commune.

Notre prochaine promenade en Côtes d'Armor empruntera une fois de plus la direction de Saint Efflam, où je vous emmènerai visiter une maison incroyable datant elle aussi des années folles.

Vous pouvez me retrouver sur ma page facebook ou celle du blog.

Commenter cet article

Ax-L 16/01/2014 09:02

Comme j'aimerais habiter dans une telle maison!

Ax-L 16/01/2014 12:07

C'est vrai que c'est un "détail" d'importance ;-). Mais déjà rien que l'extérieur, ça fait rêver.

Hara-Kiri 16/01/2014 09:43

J'aimerais bien connaitre l'intérieur!!!

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton