Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vie d'Apollonie

par Hara-kiri

publié dans y a quoi dans mon arbre

La vie d'Apollonie

Je continue ma série de portraits par une femme, lointaine ancêtre de Cherétendre.

Cherétendre a une partie de sa famille dans le Berry, purs berrichons ils sont!!!! Je ricane! On part toujours de l'idée préconçue que nos ancêtres ne voyageaient pas, erreur! Les voyages étaient certes, plus rares, plus longs et plus difficiles, mais nos ancêtres se baladaient, essentiellement pour trouver du travail.

Je chasse donc dans le Berry, quand je lis sur un acte de mariage, que le marié, prénommé Claude, cardeur de profession, est dit "né à Lyon". Hop! Direction Lyon! (virtuellement toujours). Je découvre que le père de Claude, berrichon, lui aussi cardeur, est parti travailler à Lyon dans les années 1800 et a épousé là-bas Jeanne Vignon, la fille d'un tisserand de la Loire. C'est dans la généalogie de cette demoiselle que je vais avoir une surprise. Je remonte sans problème jusqu'à ses parents, mais sa grand-mère paternelle est introuvable, nom et prénom quasi illisible....

Quand j'ai un souci de ce genre, je procède différemment, j'ai donc cherché tous les enfants du couple, ce qui me confirme que le nom de cette dame est fluctuant, Apis, Apy, Andree... Son prénom semble être Apollonie. Un espoir nait, le prénom s'il s'avère exact est rare et j'ai des chances de retrouver la dame. Après des jours de recherche, je finis par trouver son mariage, son nom est encore une fois différent et son prénom est Pollonie. Elle est dite fille des Hospices de Lyon. Son acte de décès mentionne qu'elle a environ 60 ans, ce qui la ferait naitre vers 1707. J'exulte en croisant les doigts que les Hospices aient mis leurs archives en ligne, et que le début du 18 ème siècle n'ait pas été perdu.

J'ai passé des heures à me familiariser avec les archives des Hospices, puis des heures encore à chercher Apollonie. J'ai finalement trouvé son dossier que j'ai transcrit en partie, quelques mots étant illisibles.

" Apollonie Apy fille agée de 2 ans le 8 Septembre 1709 trouvée exposée à 6h00 du soir dans l'Eglise de l'Hotel Dieu, ayant une chemise, un haillon de robe violette, le corps ???, un tablier rayé, un reguin(?), un méchant bonnet jaune, des bas et des souliers, le tout de nulle valeur, sans marque, ???? par le billet de Monsieur Liotaud à l'Hotel Dieu où elle a été baptisée et nommée comme ci-dessus, nourrie chez Jean Vignon et Anne Bonnet de St Cyr en Vallorges en Beaujolais."

Cette petite fille nait donc en 1707, peut-être à Lyon, sa famille n'est pas riche et c'est cette misère qui va influencer le reste de sa vie. On ne saura jamais ni son nom ni son prénom. En 1709 elle est abandonnée dans une église, trouvée de suite, baptisée Apollonie Apy ( quelle imagination), et placée assez rapidement dans une famille du Beaujolais. On ne saura jamais quelle enfance elle a eu, mais à cette époque, peu d'enfants étaient choyés, la vie était faite de labeur dès le plus jeune age, j'imagine aussi que le fait d'être une enfant placée n'arrangeait pas les choses. A l'age de 21 ans, elle épouse un tisserand d'un village voisin. Ils auront au moins 4 enfants, vraisemblablement beaucoup plus, mais je n'ai pas pu trouver leur lieu de résidence durant les dix premières années de leur mariage. En 1750, Jacques, son mari, décède, le plus jeune de leurs enfants a 3 ans, il s'appelle Jean-Claude et sera cordonnier, ce sera aussi l'ancêtre de Cherétendre. Il semblerait qu'Apollonie ne se remarie pas, elle finira sa vie à l'âge de 60 ans, entourée de ses fils.

Deux siècles plus tard, une généalogiste viendra troubler son repos, et essayera d'en savoir plus sur sa vie.

Apollonie comme des centaines d'autres, a contribué à faire de Cherétendre l'homme qu'il est.

Commenter cet article
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Hara-Kiri sur Hellocoton